Actualité

Montparnasse: 2 trains sur 3 assurés, la SNCF demande des indemnisations

La SNCF assurait la circulation de deux trains sur trois samedi vers l’ouest de la France après l’incendie d’un transformateur qui a fortement perturbé le trafic à la gare Montparnasse et conduit l’entreprise à demander une indemnisation au gestionnaire d’électricité RTE.

Le groupe ferroviaire a mis en place un plan de transport alternatif et “assure deux tiers des trains sur l’Atlantique”, à l’arrivée ou au départ de Montparnasse ou d’Austerlitz”, gare où ont été déroutés certains trains, a indiqué le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, sur BFMTV.

L’incendie sur un poste électrique de RTE, filiale d’EDF qui gère le réseau public d’éléctricité haute tension en France, a fortement perturbé le trafic en plein chassé-croisé estival. On pouvait voir de nombreux voyageurs patientant sur les quais, des scènes rappelant la grande panne survenue le même week-end l’année dernière.

“Nos voyageurs ont été informés. Tout a été mis en place pour assurer et orienter nos clients”, a expliqué à l’AFP une porte-parole de la SNCF.

Après une interruption totale vendredi en fin de la matinée, le trafic avait repris très partiellement en début d’après-midi.

Pour sa part, M. Pepy a souligné la responsabilité de RTE dans la panne. “Nous allons nous tourner vers notre fournisseur RTE pour lui demander de nous indemniser”, a-t-il dit, précisant que ces perturbations devraient coûter “quelques millions d’euros” à la SNCF.

Le patron de la SNCF a assuré à plusieurs reprises que son entreprise était victime d’une panne “extérieure à la SNCF”.

Vendredi vers 11H30, un transformateur électrique de RTE à Issy-les-Moulineaux a pris feu, coupant l’alimentation des stations électriques de la SNCF, y compris de secours, en gare Montparnasse.

“Nous attendons la réponse de RTE pour savoir quand l’alimentation électrique pleine puissance va revenir” en gare Montparnasse, a dit M. Pepy.

Et la SNCF veut savoir “pourquoi il y a eu cet incendie et pourquoi il n’a pas été possible de rétablir l’alimentation en utilisant un autre itinéraire” électrique, a dit M. Pepy, qui attend une réponse de RTE en fin de matinée.

Solution provisoire de RTE

Gare Montparnasse le 27 juillet 2018

(credit photo AFP) Gare Montparnasse le 27 juillet 2018

L’incendie du transformateur de RTE a également laissé près de 13.500 foyers sans courant dans le département des Hauts-de-Seine (92).

Les équipes de RTE travaillaient à un “plan d’actions exceptionnel” pour mettre en place une solution technique provisoire afin de rétablir l’alimentation électrique de la gare.

Face aux fortes perturbations, la SNCF conseille à ses clients qui le peuvent de reporter leur voyage.

La SNCF a mis en place un plan d’alimentation électrique alternative de la gare, permettant de faire circuler une partie des trains.

Si le départ des TGV vers la Bretagne et les Pays de la Loire reste à Montparnasse, ceux en provenance ou à destination du Sud-Ouest sont redirigés vers la gare de Paris-Austerlitz.

Les TGV à destination de Tours et Poitiers sont supprimés, les voyageurs sont invités à utiliser les trains Intercités depuis Austerlitz.

Sur les lieux de l’incendie à Issy-les-Moulineaux, le sinistre a été circonscrit vendredi après-midi.

L’an dernier, déjà à la gare Montparnasse, le trafic avait été paralysé ce même week-end de chassé-croisé en raison d’une panne de signalisation. Après trois jours de grandes perturbations et des dizaines de milliers de passagers affectés, le réseau vieillissant avait été pointé du doigt.

En décembre 2017, un bug informatique sur un poste d’aiguillage avait laissé des milliers de voyageurs sans transport à Montparnasse. En mai 2016, une double panne avait fortement perturbé le trafic dans cette même gare.

Publié le samedi 28 juillet 2018 à 11:45, modifications samedi 28 juillet 2018 à 12:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !