Monde

Les volontaires occidentaux s’engagent en masse pour lutter contre l’Etat islamique

Le nombre d’Occidentaux qui partent lutter contre Daech en Irak et en Syrie semble s’être multiplié ces derniers mois.

L’Institue for Strategic Dialogue, un laboratoire d’idées indépendant basé à Londres, a révélé que le nombre de personnes arrivant de l’Occident pour combattre l’Etat islamique en Syrie et en Irak était en nette hausse.

Ainsi, plus de deux tiers de ces volontaires sont originaires des Etats-Unis. Ils estiment qu’ils ont le devoir d’apporter une contribution personnelle dans la lutte contre le terrorisme.

Les gens savent que la fin est proche et ils essayent de se joindre au combat pendant qu’il est encore temps.

A expliqué un ancien Marines dans une interview à l’AFP en ajoutant que ces deux dernières années, l’Etat islamique avait perdu du terrain, mais surtout plus de 45 000 combattants.

Un autre combattant arrivé de Norvège et qui combat à présent l’armée de Daech, a confié à l’AFP qu’il recevait des dizaines de messages chaque jour de la part de personnes qui souhaitaient rejoindre les rangs de ceux qui combattent le terrorisme et plus particulièrement l’organisation d’al-Baghdadi.

Il y a encore un an, il aurait fallu une semaine pour en recevoir autant.

A-t-il précisé.

Pour l’instant ces nouveaux combattants ne peuvent pas affronter l’Etat islamique. En effet, l’augmentation du nombre de volontaires occidentaux pose un problème aux autorités, qui immobilisent ces hommes et leurs équipements.

Mon conseil à ces volontaires, c’est de ne pas venir ici. Il est fort probable que vous ne soyez pas autorisés à combattre et vous allez rentrer déçus et fauchés.

A conseillé un ancien soldat norvégien d’origine Kurde qui se trouve au Kurdistan irakien.

Selon lui, d’énormes pressions sont exercées sur le gouvernement kurde afin qu’il empêche les volontaires occidentaux de rejoindre le front.

Ils les mettent donc souvent sur des lignes de front où il ne se passe rien ou dans des camps, où ils sont en sécurité et peuvent poster des images d’eux-mêmes bardés de leur équipement et armes au poing sur leur page Facebook.

 

Publié le lundi 22 août 2016 à 10:11, modifications lundi 22 août 2016 à 10:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !