Monde

Ouragan Ophelia : L’Irlande se prépare à subir la plus violente tempête depuis 1961

L’ouragan Ophelia, qui devrait se transformer en tempête post-tropicale, restera pourtant très puissant à l’approche de l’Irlande et du Royaume-Uni. Certaines régions ont déjà été placées en alerte rouge.

La tempête née de l’ouragan Ophelia frappe depuis ce lundi 16 octobre les côtes de l’Irlande. Le pays a déployé des mesures exceptionnelles pour éviter les incidents.

Plusieurs régions en alerte rouge

Ainsi, les autorités ont en tout cas clairement averti que des vents de la force d’un ouragan allaient balayer l’ensemble du pays.

Or, depuis ce lundi matin, le sud-ouest de l’Irlande a commencé à essuyer la tempête post-tropicale issue de l’ouragan Ophelia. Déjà la région était secouée par des vents très violents tandis que des milliers de foyers étaient privés d’électricité.

Face aux « risques mortels » entraînés par les conditions météorologiques, l’alerte rouge a été déclarée.Par conséquent, les autorités ont fermé les écoles, les universités, les commerces et les transports. Elles ont demandé aux habitants de rester enfermés chez eux.

La sécurité publique est notre souci principal aujourd’hui. Restez chez vous. Evitez les déplacements et toutes les activités à l’extérieur.

A tweeté le Premier ministre Leo Varadkar.

Les habitants ont été invités à mettre à l’abri leurs biens. A ranger leur mobilier de jardin pour éviter les projections. Et enfin, à faire des provisions de piles et de nourriture.

En outre, l’armée se tient prête à intervenir. Tandis que le réseau national d’électricité a mobilisé tous ses effectifs pour gérer les coupures de courant et les chutes de câbles électriques dans les plus brefs délais.

A la mi-journée, la plus forte rafale enregistrée était de 191 km/h.

Par ailleurs, quelque 125 vols ont été annulés depuis ou vers Dublin.

Ophelia attise les incendies de la péninsule ibérique

Cependant, au passage de l’ouragan Ophelia au large des Açores, les feux de forêt sur la péninsule ibérique ont repris de plus belle.

Au Portugal par exemple, près de 216.000 hectares de végétation sont déjà partis en fumée depuis début janvier.

Or, les incendies ont repris depuis ce week-end dans le pays avec pas moins de 440 départs de feu rien que pour la journée de dimanche.En effet, l’ouragan est passé dimanche après-midi à moins de 700 km des côtes portugaises.

Une distance non négligeable qui a générée des vents à plus de 100 km/h. Et suffisante pour compliquer le travail des pompiers.

Un ouragan exceptionnel

D’après les experts en météorologie, Ophelia restera dans les annales comme le plus important ouragan ayant jamais été enregistré aussi à l’est au-dessus de l’océan Atlantique.

En effet, il s’agit du premier depuis 1939 à s’avancer autant vers le nord. En outre, Ophelia interviendra 30 ans après la Grande Tempête d’octobre 1987.

Les dommages causés par cette tempête furent équivalents à ceux d’un ouragan. Ce qui lui a valu le nom d’ouragan de 1987 par les médias, the great storm of 1987 au Royaume-Uni.

La tempête devrait traverser le pays durant la journée de lundi en direction de l’Irlande du Nord avec une trajectoire légèrement modifiée.

En effet, selon le Centre National des Ouragans de Miami, la côte atlantique à l’ouest de l’Irlande devrait être la plus touchée.

D’autres zones du Royaume-Uni, notamment le Pays de Galles, l’Ecosse ainsi qu’une partie de l’Angleterre, sont en alerte jaune pour les deux jours qui viennent.

Publié le lundi 16 octobre 2017 à 16:03, modifications lundi 16 octobre 2017 à 15:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !