Monde

Mali : Sept militaires français blessés à Tombouctou

L’attaque a eu lieu au Mali, dans les camps de la Minusma et de la force française Barkhane à Tombouctou. 15 attaquants ont été tués selon l’état-major français.

Un mort parmi les Casques bleus

Samedi 14 avril, les camps de l’ONU et de la force française au Mali ont été attaqués à Tombouctou. Sept soldats français ont été blessés et 1 Casque bleu est mort. Jean-Pierre Lacroix, le chef du département des opérations de maintien de la paix de l’ONU a réagi sur Twitter :

Selon les informations disponibles, l’attaque visait à faire le plus de dégât possible mais elle a été contrée. 15 assaillants seraient morts.

Des tirs indirects de roquettes ou de mortier ont été suivis par l’explosion successive de trois véhicules piégés. Des assaillants ont réussi à entrer, dont certains déguisés en Casques bleus pour semer la confusion

a détaillé le porte-parole de l’état-major français, le colonel Patrik Steiger à nos collègues de l’AFP.

Quatre avions mirage 2000, deux hélicoptères Tigre et trois Caïman ont été envoyés avec des commandes pour reprendre complètement le contrôle du camp et sécuriser la zone.

Publié le lundi 16 avril 2018 à 10:03, modifications lundi 16 avril 2018 à 9:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !