Monde

L’étrange tradition des strip-teaseuses aux enterrements en Chine

Les strip-teaseuses invitées aux enterrements sont une tradition en Chine. Le gouvernement veut désormais y mettre fin.

C’est une tradition chinoise particulièrement méconnue de notre côté du globe. Mais, en Chine, il est courant d’inviter des strip-teaseuses aux enterrements. Cela permet d’attirer plus de monde et ainsi de rendre hommage au défunt. Le gouvernement de Xi Jinping veut y mettre fin.

“Obscène et vulgaire”

Le contraste avec un enterrement en France promet d’être saisissant. Alors que dans l’Hexagone, on mise en général sur la sobriété et la discrétion, dans certaines régions de Chine, la volonté est de transformer la cérémonie funéraire en un véritable show. Pour y arriver tout simple bon : enceintes, musiciens et donc strip-teaseuses.

Mais, ce n’est pas vraiment du goût du gouvernement qui a décidé de prendre des mesures, notamment contre la participation de ces dernières. Des officiels ont ainsi décrit cette pratique comme “obscène et vulgaire” explique la BBC. Toutefois, il faut le préciser, c’est loin d’être la première fois que l’état chinois s’attaque à cette tradition. Sans succès jusque-là. Des punitions très dures ont été annoncées cette fois-ci. Une ligne téléphonique a aussi été mise en place pour que les habitants puissent prévenir la police.

Rendre hommage au défunt

Mais pourquoi cette tradition existe-t-elle ? Pour certains habitants, c’est un moyen de rendre hommage aux défunts. Les danseuses seraient utilisées comme une sorte d’appât pour attirer plus de personnes à la cérémonie. L’idée étant qu’une cérémonie avec beaucoup de personnes présentes reflète l’importance du mort. Elles peuvent aussi être perçues comme une preuve de richesse. Certaines familles dépensent ainsi jusqu’à une année de revenus pour engager danseuses, actrices ou encore chanteurs et animer la cérémonie.

Dans d’autres régions du pays, cette pratique serait liée à “un culte à la reproduction” souligne le média chinois Global Times. “Une danse avec des éléments érotiques peut être utilisée pour transmettre les désirs d’être bénis avec beaucoup de descendants” explique Huang Jianxing, professeur à l’université Fujian.

Toutefois, si le terme de tradition revient régulièrement, cette pratique est en réalité plutôt récente en Chine. C’est du côté de Taïwan qu’elle trouve ses origines. La première occurrence remonterait à 1980. Le record aurait été établi l’an dernier sur l’île. Ce sont alors près de 50 strip-teaseuses qui avaient été embauchées pour participer à une cérémonie funéraire. Elles réalisaient des pirouettes sur les toits de 4×4 dans la ville de Chiayi, stoppant complètement la circulation.

 

Publié le mardi 27 février 2018 à 19:19, modifications mardi 27 février 2018 à 17:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !