Monde

Jordanie : La famille de Nahed Hattar, l’écrivain assassiné, veut la démission du gouvernement

Suite à la mort de Nahed Hattar, l’écrivain jordanien, la famille est en colère contre le gouvernement et souhaite sa démission.

Dimanche 25 septembre, Nahed Hattar a été tué devant le tribunal d’Amman où il devait être jugé après la publication d’une caricature offensante envers l’islam. Le controversé écrivain avait publié sur son compte Facebook une caricature d’un djihadiste s’adressant à Dieu comme à un serviteur. C’était d’ailleurs le Premier ministre qui avait engagé les premières poursuites judiciaires. L’écrivain avait été arrêté le 13 août et avait été relâché sous caution début septembre.

Le lendemain de son assassinat, sa famille et quelques sympathisants ont manifesté pour lui rendre hommage et réclamer la démission du gouvernement jordanien. Ils ont souhaité le retrait du chef de gouvernement Hani Mulqi et du ministre de l’Intérieur Salama Hammad qui n’ont pas assuré la protection du regretté écrivain. Khaled al-Assad, le frère de la victime s’est exprimé :

Nous avons remis 200 noms de personnes ayant menacé la victime au gouverneur de la capitale parmi lesquels celui de l’assassin et avons demandé une protection. Mais, il a refusé le dossier, estimant qu’il n’y avait pas de menace réelle.

Le meurtrier âgé de 49 ans a été arrêté sur le lieu du crime. Il a été inculpé pour meurtre avec préméditation, acte terroriste ayant entraîné le décès d’un homme et possession illégale d’armes à feu. Tous ces chefs d’accusation peuvent le conduire à la peine capitale. Par ailleurs, la justice a imposé un black-out aux médias sur l’enquête judiciaire. Ils ont interdiction de publier une quelconque information sur l’affaire que ce soit sur Internet ou sur les réseaux sociaux.

Publié le mardi 27 septembre 2016 à 14:56, modifications mardi 27 septembre 2016 à 14:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !