Monde

Italie : Une femme en niqab écope d’une amende de 30 000 euros

Une femme vêtue d’un voile intégral a écopé d’une amende de 30 000 euros pour s’être présentée à un événement municipal, dans une petite ville du nord de l’Italie.

Dans la petite ville de San Vito al Tagliamento, dans la province de Pordenone, située à une centaine de kilomètres de Venise, au nord-est de l’Italie, une femme d’origine albanaise a été condamnée à une amende de 30 000 € pour avoir porté le voile intégral, selon Marianne, qui relate l’information publiée par le quotidien italien Messaggero Veneto

La femme âgée de quarante ans accompagnait son fils qui participait au Conseil municipal des jeunes et s’est présentée à la mairie voilée, le 19 octobre dernier. Le maire Antonio Di Bisceglie a alors décidé de suspendre la session et l’a invitée à retirer son niqab.

La quadragénaire, qui a refusé, a, dans un premier temps, été condamnée à 600 euros d’amende et à quatre mois de prison avec sursis. En appel, son amende a finalement été fixée à 30 000 euros.

En Italie, il n’existe aucune loi interdisant officiellement le port du voile intégral. Cependant, la législation italienne exige qu’une personne puisse être identifiable en permanence et interdit formellement de se couvrir entièrement le visage sans raison valable. Selon le site 20 minutes, depuis le début des années 2000, plusieurs élus municipaux ont adopté des arrêtés d’interdiction en se fondant sur deux lois sur la sécurité publique, relatives à l’interdiction du port des masques et des casques, datant de 1931 et 1975.

De nos jours, seules la France et la Belgique disposent d’une loi interdisant le port du voile intégral islamique dans l’espace public.

Publié le mardi 15 novembre 2016 à 11:11, modifications mardi 15 novembre 2016 à 8:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !