Monde

Iran : L’anglais interdit dans les écoles primaires pour lutter contre « l’invasion culturelle occidentale »

Le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, a estimé que l’apprentissage précoce de l’anglais ouvrait la voie à l’«invasion culturelle occidentale ». Ainsi, l’enseignement de cette langue a été interdit dans les écoles primaires en Iran.

En Iran l’apprentissage de l’anglais dans les écoles primaires a été prohibé.

Une invasion culturelle occidentale

En effet, les dirigeants islamiques ont estimé que l’apprentissage précoce de la langue ouvrait la voie à une « invasion culturelle occidentale ». C’est le chef du Conseil d’Etat de l’Enseignement supérieur, Mehdi Navid-Adham qui a annoncé cette interdiction samedi 6 janvier à la télévision d’Etat.

Enseigner l’anglais au sein des écoles primaires publiques ou non-publiques dans le cursus officiel est contraire aux lois. Et aux règlements.

A ainsi déclaré le haut responsable iranien.

Cela tient à l’hypothèse que les écoliers acquièrent les fondements de la culture iranienne au cours de l’éducation primaire.

A-t-il ajouté.

Jusqu’à présent, si l’apprentissage de l’anglais débute généralement au collège pour les élèves âgés d’environ 12 ans, des écoles primaires peuvent également proposer cet enseignement. En outre, après leur journée de classe, certains enfants suivent des cours supplémentaires dans des instituts privés pour parfaire leur apprentissage de la langue.

Plus tôt, le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, s’était exprimé au sujet de l’apprentissage précoce de l’anglais. Il avait pointé que celui-ci ouvrait la voie vers l’«invasion culturelle» occidentale. Il a notamment fait part de son « indignation » face à « la propagande de l’enseignement de la langue anglaise. Et ce, dès la crèche ». En effet, s’il a affirmé ne pas être opposé à l’apprentissage des langues étrangères, il a toutefois refusé la promotion d’une « culture étrangère » auprès de la jeunesse.

Les penseurs occidentaux n’ont eu de cesse de répéter que plutôt qu’un expansionnisme colonial, le meilleur et le moins coûteux des moyens était l’inculcation de la pensée. Et de la culture auprès des jeunes générations dans ces pays.

A martelé l’ayatollah Ali Khamenei.

Des manifestations en Iran

L’Iran, qui est visé par des sanctions occidentales en raison de son programme nucléaire et de son soutien au régime de Damas, entend à tout prix couper les canaux. Ces derniers pourraient servir de relais aux tentatives de déstabilisation de la présidence du président Hassan Rohani.

Actuellement, l’Iran est le théâtre de nombreuses manifestations. Celles-ci se déroulent depuis le 28 décembre dans plusieurs grandes villes iraniennes. Dans certaines d’entre elles des débordements ont été à déplorés. Il a eu de nombreuses victimes, y compris parmi les représentants des forces de l’ordre.

Publié le lundi 8 janvier 2018 à 12:23, modifications lundi 8 janvier 2018 à 12:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !