Monde

Indonésie: Le jeu Pokémon Go interdit aux policiers et militaires

Le jeu du moment vient d’être interdit aux policiers et aux militaires en Indonésie.

Pokémon Go est de nouveau au coeur de l’attention en Indonésie. Lundi, un français obnubilé par le jeu s’est introduit sur une base militaire indonésienne. Interpellé et interrogé, le français a vite été relâché par les autorités indonésiennes après quelques heures.

Les autorités ont, maintenant, interdit le jeu aux policiers pendant leurs temps de services et s’apprêtent à faire la même chose aux militaires. Des responsables estiment que l’application est une porte d’entrée facile pour les espions. Le ministre de La Défense a déclaré.

L’espionnage peut s’effectuer sous différentes formes

Il continue en ajoutant que le jeu “a l’air mignon” mais que ce n’est “tout simplement pas bien”. L’armée va bientôt publier son interdiction au jeu Pokémon Go pour le personnel militaire pendant leurs heures de travail afin de remplir la mission de protéger les sites placés sous haute sécurité. Depuis mardi 19 juillet, la police a déjà l’interdiction d’y jouer alors qu’il n’est pas rare de voir les agents en uniforme avec leurs smartphones à la main sur la voie publique. Dans ce pays, le jeu fait fureur et pourtant, il n’est pas disponible légalement.

En France, le phénomène devrait arriver d’ici jeudi, selon l’agence de communication du jeu. La sortie de l’application a été repoussée à cause de l’attentat de Nice, tuant 84 personnes. Avant la sortie de l’application, la Gendarmerie Nationale a tenu à rappeler quelques conseils pour les joueurs.

De nombreux rassemblements seront organisés, dimanche, pour attraper des Pikachu, des Miaouss et d’autres Pokémons en tout genre. A Paris, le rendez-vous est donné au pied de la Tour Eiffel à 13h.

Publié le mercredi 20 juillet 2016 à 13:32, modifications mercredi 20 juillet 2016 à 12:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !