Monde

Inde : Le gouvernement envisage la peine de mort pour les violeurs d’enfants

Après la médiatisation d’une affaire particulièrement décriée, le gouvernement indien réfléchit à instaurer la peine de mort pour punir les violeurs d’enfants.

Des milliers d’Indiens dans la rue

Le vent du changement souffle sur l’Inde. Après le viol collectif et le meurtre d’une fillette de 8 ans, le gouvernement réfléchit à prendre des mesures très sévères. En l’occurrence, l’instauration de la peine de mort pour les violeurs d’enfants. Il faut dire que la pression publique ne retombe pas. Des milliers d’Indiens ont manifesté ces derniers jours. Ce drame qui a eu lieu dans l’Etat du Jammu-et-Cachemire (nord) avait aussi une dimension religieuse. La jeune femme d’une minorité musulmane aurait été agressée pour terrifier sa communauté et l’inciter à quitter une zone à majorité hindoue.

Le gouvernement a donc indiqué “envisager activement”, une modification de la loi sur la protection de l’enfance contre les agressions sexuelles. La modification viserait spécifiquement à “introduire la peine de mort pour les cas d’agression sexuelle aggravée contre les enfants” précisent nos collègues de l’AFP.

Le ministère est sensible au sort des jeunes enfants brutalement agressés de la façon la plus horrible

explique ainsi le gouvernement dans un texte envoyé à la Cour Suprême.  A l’heure actuelle, la peine de mort est infligée pour les assassinats particulièrement effroyables et les actes de terrorisme. Mais, les condamnations sont particulièrement rares.

Publié le samedi 21 avril 2018 à 11:22, modifications samedi 21 avril 2018 à 1:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !