Monde

Îles Féroé: le massacre des cétacés a malheureusement bien eu lieu

Chaque année, début juin, les îles Féroé sont le théâtre d’une abomination. Une tradition ancestrale qui nous l’espérons, un jour, s’arrêtera.

Cette archipel autonome appartenant à la royauté du Danemark voient débarquer des baleines pilotes (sortes de dauphins) chaque début du mois de juin. Ces cétacés migrent et passent par les îles Féroé, malheureusement. Une tradition ancestrale veut que des centaines d’entre elles périssent piégées par les hommes.

Une tradition barbare

Comment peut-on cautionner un acte aussi horrible? Pour les Féroïens il n’y a rien de grave. Pour cette population de 50 000 habitants, la chasse est pratiquée avec des matériaux naturels qui assurent aux cétacés une mort rapide et sans souffrance. Egalement, les habitants de cet archipel expliquent qu’ils vivent essentiellement des exportations et de la pêche et qu’ils disposent des droits naturels que leur offrent leurs Îles. Le gouvernement Féroïens assure qu’il n’y a aucun impact environnemental et que sur 100 000 cétacés vivant à proximité des îles Féroé, seuls 800 sont tués chaque année.

Échec d’un recours européen

L’action menée par l’ONG Sea Sheperd auprès de l’Union Européenne pour interdire le ” Grindadráp” n’a rien donné. En 2017, l’ONG a fait une demande auprès de la commission européenne afin de lancer des poursuites en infraction contre le Danemark. Cela n’a également pas abouti. L’ONG connu pour être persistante, continue son combat et nous l’espérons, le gagnera un jour. L’ONG indique sur son site

 Sea Shepherd Pays-Bas a officiellement demandé à la Commission européenne de lancer une procédure d’infraction contre le Danemark pour faciliter le massacre des globicéphales et d’autres cétacés dans les îles Féroé.

#Grindadrap – Le premier grindadrap de l'année aux #IlesFeroe vient d'avoir lieu: 150 dauphins globicéphales ont été…

Publiée par Sea Shepherd France sur mardi 22 mai 2018

Les cétacés sont pris au piège

Dans des vidéos, Shea Shepherd montre comment les Féroïens s’y prennent pour organiser les battues de ces cétacés.

Quand un groupe de baleines-pilotes est aperçu, l’alarme est déclenchée et les villageois prennent leurs bateaux

explique le site Ceta Journal, spécialisé dans l’actualité liée aux cétacés. Les Féroïens encerclent alors les baleines et les entraînent vers le rivage.

Après avoir été entassés dans des eaux peu profondes, les globicéphales sont abattus individuellement avec une lance spéciale de chasse qui sectionne la colonne vertébrale

Ces dernières années, plusieurs études ont montré que la consommation de viande de dauphins et de baleines-pilotes est fortement déconseillée, surtout pour les femmes enceintes et les enfants. La cause? la contamination aux métaux lourds des océans. Ironiquement, c’est la pollution causée par l’homme qui mettra peut-être fin un jour à cette tradition barbare.

Attention les photos suivantes peuvent choquer un public non averti: 

Photos: Sea Shepherd Global.

Photos: Sea Shepherd Global.

Photos: Sea Shepherd Global.

Publié le vendredi 8 juin 2018 à 19:00, modifications samedi 9 juin 2018 à 12:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !