Monde

États-Unis : faillite prochaine de la NRA, association qui promeut les armes à feu ?

Le magazine américain RollingStone a obtenu ce week-end le contenu d’une plainte que prépare la NRA. Dans ce document, l’association de défense du droit au port d’armes à feu estime que l’absence de financements causera à court terme sa fin.

La National Rifle Association (NRA) est une puissante association états-unienne. Ainsi, elle a pour but de fédérer les défenseurs du port et du commerce des armes à feu. Dans un volumineux état des lieux en possession du RollingStone, elle détaille ses difficultés.

La NRA y souligne de fait son manque d’accès à des services financiers, qui met en danger son fonctionnement journalier. Mais aussi, la recente perte de l’assurance qui la couvrait. Sa plateforme de videostreaming, ainsi que son magazine imprimé, pourraient s’arrêter bientôt. Par conséquent, elle poursuit l’État de New York, qui selon elle est responsable de cette situation.

Pourquoi la NRA incrimine-t-elle l’État de New York dans ses déboires financiers supposés ?

Elle en a après Andrew Cuomo, gouverneur de New York, depuis mai. L’incriminant autant que les régulateurs financiers de cet État, la NRA s’estime victime d’une campagne de “blacklisting” d’envergure nationale. Celle-ci lui aurait couté “des dizaines de millions de dollars de pertes“.

La NRA fait-elle une opération de communication ?

Car, pour le moment, certains se disent prudents, face à l’annonce d’une faillite prochaine de l’association. En effet, selon ces sceptiques, il pourrait s’agir d’une publicité-catastrophe visant les sentiments. Ainsi, la NRA chercherait au contraire à inciter à plus de dons privés, en agitant la possibilité de sa fin imminente.

Toutefois, bien que dubitatifs, les détracteurs de l’association n’écartent pas l’éventualité d’un impact-tardif-des nombreuses tueries de masse de ces dernières années. Les campagnes suscitées par ces drames nationaux, de plus en plus visibles grâce aux réseaux sociaux, auraient finalement induit les Américains à reconsidérer la question du port d’armes.

Les partisans du contrôle des armes à feu insensibles aux complaintes de la NRA

“La NRA au bord de la faillite. Pensées et prières !” Tweete “Dieu” sur le réseau social / Crédits © Compte Twitter The GoodGodAbove

Cependant, en attendant la démise de la NRA, plusieurs internautes lui envoient leurs “pensées et prières“. On se rappelle que la formule, galvaudée aux États-Unis, est systématiquement celle utilisée par les politiciens pro-armes à feu lorsqu’un massacre a lieu dans le pays.

Sans qu’ils n’initient ou n’appuient les mesures à même de régler concrètement le problème. Aussi, poussant l’ironie plus loin, des twittos invitent désormais les hommes de pouvoir qui ont bénéficié du soutien pécuniaire de la NRA, à renvoyer l’ascenseur.

 

Publié le lundi 6 août 2018 à 15:34, modifications lundi 6 août 2018 à 11:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !