Monde

Et si les Etats-Unis garantissaient la sécurité de la Corée du Nord ?

Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis a admis que les USA devraient fournir des garanties.

STORY - Episode 35/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

C’est sans doute un élément indispensable pour la Corée du Nord. Si le pays abandonne son arsenal nucléaire, quid de sa sécurité ? Les Etats-Unis pourraient alors leur offrir des garanties, selon Mike Pompéo, le secrétaire d’Etat. Cette annonce fait suite à celle de samedi 12 mai. La Corée du Nord a alors annoncé que son site d’essais nucléaires serait démantelé en mai avant la rencontre avant Donald Trump.

Mike Pompeo, interrogé par la chaîne Fox, a ainsi expliqué ce dimanche ce que les Etats-Unis pourraient faire.

 Nous devrons fournir des garanties sur leur sécurité, bien entendu. Ce compromis est resté en suspens depuis 25 ans. Aucun président n’a jamais mis les Etats-Unis dans une position où les dirigeants de la Corée du Nord aient pu penser que cela était véritablement possible.

“Encore beaucoup de travail”

Une rencontre entre Kim Jong-Un et Donald Trump est prévue pour le 12 juin prochain à Singapour. Pour les Etats-Unis, il s’agit d’un test des engagements de la Corée du Nord. Mais, Mike Pompeo a dit être “convaincu”.

 Il reste encore beaucoup de travail à faire. Nos yeux sont grands ouverts vis-à-vis des risques. Mais nous avons le fervent espoir que le président Kim veuille opérer un changement stratégique.

Toutefois, aucune décision forte ne sera prise jusqu’à voir des engagements concrets selon les déclarations d’un porte-parole.

Nous ne voulons pas faire de concession pour chaque avancée nord-coréenne. Jusqu’à ce qu’on obtienne la dénucléarisation, les sanctions économiques seront maintenues.

Du côté du conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton, la ligne directrice est la même. Il précise même que la dénucléarisation devrait être achevée avant que les premiers bénéfices n’arrivent pour le pays. Autant dire que le chemin à parcourir est encore très long pour la Corée du Nord.

Publié le lundi 14 mai 2018 à 11:05, modifications lundi 14 mai 2018 à 10:52

Naviger dans la "Story"

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !