Monde

Côte d’Ivoire: l’attaque terroriste revendiquée par Al-Qaïda

Six hommes ont été impliqués dans une fusillade d’une cité balnéaire située à 40 kilomètres de la capitale de la Côte d’Ivoire, Abidjan. L’attaque a été revendiquée par l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique.

Au moins 16 personnes, dont quatre européens et deux soldats, sont morts dimanche 13 mars dans une fusillade dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, en Côte-d’Ivoire, selon le dernier bilan officiel.

Six hommes ont été impliqués dans la fusillade dans la cité balnéaire – très fréquentée par les touristes occidentaux – située à 40 kilomètres de la capitale du pays, Abidjan. Selon un communiqué du gouvernement, les assaillants ont été neutralisés.

L’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a revendiqué les attaques, dimanche après-midi.

Selon les médias locaux, les attaquants – lourdement armés et cagoulés – sont entrés dans l’hôtel L’Étoile du Sud, en prenant les clients et le personnel en otages. Dès l’entrée dans l’hôtel plusieurs coups de feu ont retenti (tuant 12 personnes, selon une source policière) tout en criant “Allahu akbar” (Allah est grand).

Selon France 24, qui cite d’autres témoins, plusieurs personnes ont été blessées au cours de la fusillade. Dramane Kima, un témoin a déclaré :

 J’ai vu sept morts. Les assaillants étaient quatre. Je nageais quand tout a commencé et je me suis enfui rapidement.

Cette attaque survient près de deux mois après une attaque revendiquée par Al-Qaïda à Ouagadougou, au Burkina Faso, qui a entraîné la mort de 29 personnes. La propagation de la violence djihadiste en Afrique de l’Ouest  préoccupe de plus en plus les autorités locales.

Publié le lundi 14 mars 2016 à 16:42, modifications lundi 14 mars 2016 à 16:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !