Monde

Chine : Le scandale des pistes d’athlétisme toxiques

Les autorités chinoises ont fermé neuf usines après l’éclatement d’un scandale concernant des pistes d’athlétismes toxiques, utilisées dans des écoles.

Des parents d’élèves de l’École primaire expérimentale numéro deux de Pékin ont manifesté pendant plusieurs jours. Ils sont certains que leurs enfants ont été victimes de saignements de nez et de réactions allergiques après avoir utilisé les pistes d’athlétisme de l’établissement.

Les responsables de l’établissement ayant refusé de rencontrer les parents, ces derniers très remontés ont protesté sur l’avenue Chang’an, la principale artère de la capitale chinoise.

Cette affaire vient alimenter l’inventaire déjà conséquent des scandales sanitaires qui affectent constamment la Chine. Pays dans lequel les normes de sécurité ne sont pas toujours respectées au profit d’intérêts commerciaux. Ainsi, les cas d’enfants tombés malades après une exposition aux émanations nocives de revêtements synthétiques sont pléthores et sont fréquemment relayés par la presse chinoise.

De plus, la pollution atmosphérique et la contamination des produits alimentaires suscitent l’inquiétude des parents, beaucoup n’ayant qu’un seul enfant en vertu de la politique chinoise de contrôle des naissances.

Cette semaine, c’est la télévision publique CCTV qui a révélé une nouvelle affaire.

Des entreprises de Cangzhou et Baoding (dans la province du Hebei au nord du pays, à proximité de Pékin) ont produit des éléments de pistes d’athlétisme à partir de déchets recyclés comme des pneus de voitures ou encore des câbles électriques.

Ce sont ces matériaux qui seraient à l’origine des intoxications des élèves. En effet, ils sont soupçonnés de contenir des substances chimiques toxiques et des métaux lourds.

La municipalité de Cangzhou a diligenté une équipe pour enquêter. Dans le même temps, les autorités locales ont décrété la fermeture de neuf usines. Selon hebnews.cn (le site officiel du gouvernement provincial), ces entreprises ont vu leurs machines mises sous scellées, leur matériel et leurs produits semi-finis isolés pour expertise et arrêté le personnel.

Publié le vendredi 24 juin 2016 à 11:00, modifications vendredi 24 juin 2016 à 9:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !