Monde

Bali : Alerte maximale décrétée dans l’attente d’une éruption du volcan Agung

Les autorités de la province de Bali ont décrété l’alerte maximale. Des secousses permanentes sont maintenant ressenties sur le volcan du mont Agung.

L’alerte maximale a été décrétée dans la nuit de dimanche 26 à lundi 27 novembre sur l’île indonésienne de Bali. En effet, les autorités redoutent une éruption du Mont Agung.

Eruption imminente

Le niveau d’alerte pour le volcan a été porté au plus haut.

A déclaré lundi matin Gede Suandika, un haut responsable du centre national de volcanologie d’Indonésie.

Une colonne de fumée s’est élevée jusqu’à 4.000 mètres au-dessus du sommet du mont ce dimanche 26 novembre au matin.

Or, pour la seconde fois en moins d’une semaine, le volcan a libéré un important panache de fumée. Ce qui pourrait correspondre, selon les spécialistes, à une éruption phréatique. Et ensuite à l’expulsion brusque et violente de vapeur d’eau. Cela a provoqué une quinzaine d’annulations de vols à l’arrivée et en provenance de l’aéroport de Denpasar, dans le sud de Bali.

Par ailleurs, l’île voisine de Lombok, elle aussi très prisée des touristes, est également touchée. Les vols à destination de l’atoll sont aussi annulés. En effet, le vent poussant la fumée et les cendres dans sa direction, à l’est de l’île de Bali.

Les lueurs de feu sont de plus en plus visibles la nuit. Ceci indique que les conditions pour une éruption plus forte sont imminentes.

A indiqué dans un communiqué le Bureau national de gestion des catastrophes.

Ainsi, la zone d’exclusion autour du volcan, situé à 75 km de la station touristique de Kuta, a été élargie à 10 km. En outre, les habitants vivant à l’intérieur de cette zone ont été priés d’évacuer.

Si 40.000 personnes sont déjà parties, les autorités, qui ont relevé au maximum le niveau d’alerte lundi, estiment qu’au total, plus de 100.000 habitants pourraient devoir s’éloigner.

Une première menace en août

Le mont Agung, qui culmine à un peu plus de 3.000 mètres d’altitude, avait déjà menacé la région entre août et octobre. Plus de 144.000 habitants avaient été évacués. Toutefois, son activité avait semblé se calmer fin octobre. L’alerte avait été rabaissée, ce qui avait convaincu des milliers de personnes de regagner leurs habitations.

Plus de 120 volcans sont en activité en Indonésie, qui est située sur la « ceinture de feu » du Pacifique. Or, le Mont Agung était entré en éruption en 1963. A l’époque, il avait fait 1.600 morts.

Publié le lundi 27 novembre 2017 à 10:44, modifications lundi 27 novembre 2017 à 10:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !