Monde

Après une pub jugée raciste, la marque Dove présente ses excuses

La marque de produits d’hygiène et cosmétiques française a été au cœur d’un “bad buzz” ce week-end. Après avoir publié une pub jugée raciste, Dove a présenté ses excuses à ses consommateurs.

Le monde du cosmétique est régulièrement pointé du doigt actuellement. Après les baumes à lèvres jugés dangereux, Dove est à son tour dans la tourmente.

La polémique commence sur Facebook. La marque Dove y publie une publicité pour son nouveau gel douche. On y voit alors une jeune femme noire enlever son t-shirt marron avant de devenir une femme blanche au t-shirt blanc. La femme blanche enlève son t-shirt et devient alors une femme de type “indien”. De fait, les consommateurs sont restés sur le fait que la femme noire qui, après s’être lavée au gel douche Dove, devient blanche.

Dove assure avoir manqué son objectif

Rapidement, les internautes ont condamné le message véhiculé par le clip et l’ont jugé raciste. Ils ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux via des captures écran de la publicité.

La marque s’exprime et s’excuse

Face au tollé, Dove a tenu à présenter ses excuses :

Cette campagne a manqué son objectif de représenter les femmes de couleur. Nous regrettons profondément l’offense que cela a pu causer. Cette dernière met en scène, c’est vrai, depuis des années des femmes de couleurs, contrairement à d’autres marques. Elle s’attache également à faire apparaître des femmes rondes ou simplement plus «réelles» que les habituelles tailles mannequins présentent dans les publicités de certaines autres marques. Toutefois, Dove ne semble pas assez vigilante aux messages contradictoires qu’elle risque parfois d’envoyer aux consommatrices.

Pas sûr que le message de Dove calme les internautes puisque la polémique sur les réseaux sociaux continue à faire parler ce lundi. À la Bourse de Londres, à 7h30, le cours de l’action Unilever était en légère baisse de 0,39% dans un marché stable.

Publié le lundi 9 octobre 2017 à 13:41, modifications lundi 23 octobre 2017 à 17:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires