Alaska : il tue sa petite-amie en tentant de se suicider

En Alaska, un jeune homme est jugé pour meurtre. Il aurait tué, sans le vouloir, sa compagne en se tirant une balle dans la tête.

Il se tire une balle dans la tête, mais tue sa compagne

Le 19 avril 2017, à Anchorage, en Alaska, la police a découvert deux personnes blessées par balles dans un appartement. Victor Sibson, 21 ans était touché à la tête, alors que sa compagne, Britanny-Mae Haag, 22 ans, était atteinte à la poitrine. Cependant, chez eux, une seule douille a été retrouvée.

Pendant plusieurs jours, sa belle-famille a alors pensé que le jeune homme avait tué sa compagne avant de se donner la mort. Cependant, selon les enquêteurs, Victor Sibson aurait tenté de se suicider en se tirant une balle dans la tête. Celle-ci aurait traversé sa tête et son œil gauche, avant de toucher sa petite-amie en pleine poitrine.

Il ne se rappelle plus des évènements

Hospitalisée, Brittany-Mae Haag est morte quelques heures plus tard. Quant à Victor Sibson, il a survécu après plusieurs semaines de convalescence. Toutefois, le jeune homme n’est pas en mesure de donner sa version des faits.

En effet, interrogé par la police, il a déclaré ne pas se souvenir des évènements qui ont précédé le drame.  D’après les autorités, son niveau d’alcool dans le sang était tout de même trois fois supérieur à la limite légale au moment des faits.

Victor Sibson est désormais jugé pour meurtre. Il encourt une peine allant jusqu’à 99 ans de prison. Sa caution a été fixée à 250.000 dollars, rapporte le site BFMTV.

Modifié : 27 mai 2017 17 h 36 min

Voir les commentaires (2)

  • Ils condamnent sérieusement une tentative de suicide en tant que meurtre... Ce jeune homme est visiblement dans la détresse ! C'est un accident. Ces juges feraient mieux de fission erreurs ils ont perdu tout sens des réalités !

  • Ils condamnent sérieusement une tentative de suicide en tant que meurtre... Ce jeune homme est visiblement dans la détresse ! C'est un accident. Ces juges feraient mieux de fission erreurs ils ont perdu tout sens des réalités !

Ce site utilise des cookies.