Monde

Hawaï : Après l’éruption du volcan Kilauea, un séisme de magnitude 6,9 frappe l’archipel

Les autorités ont averti que l’activité sismique, qui a déclenché l’éruption du volcan Kilauea à Hawaï, allait se poursuivre.

Un tremblement de terre de magnitude 6,9 a frappé l’archipel de Hawaï sur les flancs du volcan Kilauea, vendredi 4 mai. A l’endroit même où se s’est produite une éruption volcanique la veille. Provoquant coulées de lave, nuages de cendres rosées et, plus problématiques, émanations toxiques.

L’île de Hawaï, souvent appelée Grande Ile, est la plus grande des huit principales îles de l’archipel. Celui-ci est constitué de 137 îles au total.

Etat d’urgence décrétée

Selon l’agence américaine de géologie et sismologie (USGS), le séisme s’est produit à 22H32 GMT à une profondeur de 5 kilomètres à 16 km au sud-ouest de Leilani Estates.

Pour rappel, le volcan était entré en éruption en fin de journée jeudi 3 mai. Des éruptions de lave et des projections de gaz ont duré environ deux heures. Des centaines de personnes avaient été contraintes d’évacuer leurs habitations.

Par ailleurs, le volcan Kilauea est un des plus actifs au monde. Il a été en état constant d’éruption depuis 1983. Les scientifiques observaient une «  intrusion de magma  » dans cette zone depuis lundi 30 avril, anticipant une possible éruption, a expliqué Janet Babb, géologue de l’Observatoire volcanologique d’Hawaï.

Ainsi, ce tremblement de terre est un nouvel épisode dans une série de secousses qui ont frappé Hawaï récemment. En effet, un précédent séisme de magnitude 5,7 avait frappé plus tôt vendredi. Aussitôt, les autorités avaient prévenu que l’activité sismique, qui a déclenché l’éruption du volcan Kilauea, l’un des cinq volcans en activité sur l’île, allait se poursuivre.

Le gouverneur de Hawaï, David Ige, a décrété l’état d’urgence pour pouvoir débloquer des moyens supplémentaires.

Comme lors de précédentes éruptions, les médias locaux ont diffusé des images d’une lave incandescente gagnant lentement du terrain. Ou bouillonnant hors d’une fissure formée dans une forêt. Les zones concernées ont vu leur accès bloqué par les forces de l’ordre. Aucune victime n’a été signalée mais plusieurs habitations ont été détruites, selon les autorités.

Enfin, quelques heures plus tôt, l’Agence de protection civile du comté de Hawaï avait alerté sur des « niveaux extrêmement élevés de dioxyde de soufre, un gaz dangereux, dans la zone d’évacuation ».

En 1975, un séisme mortel de magnitude 7,1 avait fait deux morts et 28 blessés sur l’île d’Hawaï.

Publié le samedi 5 mai 2018 à 9:22, modifications samedi 5 mai 2018 à 9:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !