Actualité

Mohamed Ali : la mort d’une légende

La légende de la boxe, Mohamed Ali est décédée à l’âge de 74 ans à Phoenix, en Arizona.

Le champion de boxe s’est éteint ce samedi 4 juin, à l’âge de 74 ans, après avoir été hospitalisé dans un hôpital de Phoenix, en Arizona (aux États-Unis) pour des problèmes respiratoires. Jeudi, pourtant, l’entourage de Mohamed Ali avait tenu à rassurer le public et son porte-parole avait même annoncé que la légende de la boxe était « dans un bon état de santé ».

Malheureusement, son état s’est considérablement dégradé dès vendredi et les médecins l’avaient placé sous assistance respiratoire.

Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l’âge de 74 ans. Le triple champion du monde des lourds est mort dans la soirée

A indiqué son porte-parole, Bob Gunnell.

Né sous le nom de Cassius Marcellus Clay Junior, le boxeur avait choisi de changer de nom à l’âge de 22 ans après avoir rejoint la Nation de l’Islam en 1965, et se faisait appeler depuis Mohamed Ali. Celui que l’on surnommait The Greatest (le plus grand) souffrait depuis trente ans de la maladie de Parkinson et avait déjà été admis à l’hôpital à deux reprises en 2014 et 2015 pour une pneumonie et une infection urinaire.

Champion olympique à Rome en 1960, il avait également remporté le titre de champion du monde WBA (catégorie des poids lourds) en 1964 en battant Sonny Liston par KO au 7ème round.

Considéré comme le maître incontesté de la catégorie des poids lourds, Mohamed Ali avait divisé les Etats-Unis, en 1967, en refusant de faire son service militaire et de s’engager dans la guerre au Vietnam. Il avait, alors, avancé ses convictions religieuses.

Aucun Vietnamien ne m’a traité de nègre

Avait-il justifié.

Son activisme, contre la guerre et pour le droit des minorités, avait alors agacé les autorités américaines et il avait été emprisonné et déchu de ses titres, assorti d’une interdiction de boxer pendant trois ans et demi.

A l’occasion de son grand retour en 1971, il a disputé le « combat du siècle » contre Joe Frazier. D’aucuns diront qu’il s’agissait davantage d’une rencontre politique que sportive entre Mohamed Ali le progressiste face à Joe Frazier le conservateur. A l’issue du dernier round Joe Frazier est déclaré vainqueur par les juges et Mohamed Ali subit sa première défaite professionnelle.

Die amerikanischen Schwergewichtsboxer Joe Frazier (l) und Muhammad Ali (r) Anfang 1971 in kämpferischer Pose. Am 8. März 1971 besiegte Frazier in dem als "Boxkampf des Jahrhunderts" bezeichneten Schlagabtausch im New Yorker Madison Square Garden Muhammad Ali überlegen. 1974 nahm Ali erfolgreich an gleicher Stelle Revanche.

Pourtant le combat qui est resté dans l’histoire s’est joué en 1974 contre George Foreman pendant le « combat dans la jungle » à Kinshasa, en République démocratique du Congo (ex Zaïre). Mohamed Ali a alors repris son titre de champion poids lourd en mettant en place une stratégie gagnante : il prend des coups et les encaisse pour laisser son adversaire s’épuiser avant de le mettre KO.

mohamed ali vs george foreman

Il avait mis un terme à sa carrière professionnelle sur une défaite aux points face à Trevor Berbick en décembre 1981 à Nassau (aux Bahamas).

Ensuite, il était ensuite apparu, malade et très affaibli, à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’été de 1996 où tremblant, il avait enflammé la vasque olympique, à Atlanta (en Géorgie). Le monde entier y avait vu l’image d’un symbole puisqu’Atlanta a joué un rôle majeur dans l’histoire des Noirs car c’est dans cette ville que Martin Luther King y exerça son métier de pasteur et que la ville fut la première à élire un maire noir, Maynard Jackson, en 1974.

mohamed ali jo

Ses obsèques auront lieu dans sa ville natale de Louiseville, dans le Kentucky à une date non communiquée.

Publié le samedi 4 juin 2016 à 10:33, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !