Actualité

Manuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone en 2019 ?

Manuel Valls a déclaré « étudier » la possibilité de se présenter à Barcelone, en Catalogne, lors des municipales de 2019, après la proposition du parti de centre-droit Ciudadanos.

Manuel Valls a confirmé ce vendredi 20 avril en direct à la télévision espagnole qu’il « allait réfléchir » à la possibilité de se porter candidat à la mairie de Barcelone pour les élections municipales de 2019.

Manuel Valls est né à Barcelone

Ainsi, selon La Vanguardia, qui a relayé cette information, Manuel Valls, natif de Barcelone, pourrait se présenter sous la bannière de Ciudadanos. En français, Citoyens-Parti de la Citoyenneté, il s’agit d’un parti politique espagnol centriste. Il se définissant comme constitutionnaliste, progressiste et libéral. Or, cette force politique opposée à l’indépendance de la Catalogne aurait fait une proposition en ce sens à Manuel Valls. Dirigé par Albert Rivera, le parti « est conscient de sa faiblesse au niveau municipal ».

Pour rappel, espagnol de naissance, le député de l’Essonne a été naturalisé français à l’âge de 20 ans. Or, depuis le traité de Maastricht, en 1992, les citoyens de l’Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur pays d’origine peuvent voter et présenter leur candidature aux élections municipales et européennes dans les mêmes conditions que les nationaux.

Par ailleurs, le quotidien a rappelé que les deux hommes s’étaient notamment affichés ensemble lors d’une manifestation contre l’indépendance, en mars dernier. En effet, l’ancien premier ministre socialiste français est devenu l’une des voix européennes à s’élever avec le plus de force contre l’indépendantisme catalan.

Le projet séparatiste est mort à cause de la réponse du Roi et de l’Europe. Mais les idées d’indépendance vont continuer et le processus sera long car la société est très divisée.

A ainsi avancé l’ancien Premier ministre de François Hollande, indiquant néanmoins que selon lui, le projet indépendantiste sera « battu ».

Donner à la Catalogne ce qu’elle m’a donné

Car, en décembre dernier, le parti Ciudadanos était sorti en tête des élections régionales. Il avait obtenu 25% des voix et 37 sièges. Cependant, l’alliance des partis indépendantistes, Ensemble pour la Catalogne, la formation de Carles Puigdemont, et la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) du vice-président Oriol Junqueras avait remporté l’élection avec 47,6% des voix. Et surtout, avec une majorité de 70 sièges (sur 135) Parlement Catalan.

Par ailleurs, le député de l’Essonne a reconnu sur la chaîne espagnole RTVE ce vendredi qu’il étudiait cette possibilité. Et qu’il voulait « continuer le débat sur l’indépendantisme ».

Je me suis impliqué dans ce débat parce que je suis né à Barcelone. Je veux donner à la Catalogne et à l’Espagne, ce qu’elles m’ont donné.

Ainsi, pour le journal La Vanguardia, la candidature de Manuel Valls pour mener le combat dans la capitale de Catalogne pourrait permettre au parti Ciudadanos de franchir un pallier politique. En effet, jusqu’à maintenant, la formation n’a jamais réussi à l’emporter dans une grande ville espagnole. Ciudadanos cherche donc à s’ancrer localement. Quant à Manuel Valls, il pourrait également y voir l’opportunité de relancer sa carrière politique en Espagne.

Publié le vendredi 20 avril 2018 à 14:52, modifications vendredi 20 avril 2018 à 14:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !