Justice

Jawad Bendaoud se vante d’avoir “niqué” une fois de plus la justice

Jawad Bendouad, le logeur de daesh va de nouveau être convoqué devant la justice en Novembre prochain. Le parquet ayant fait appel de sa relaxe lors de son jugement en Février dernier.

Jawad Bendaoud connu sous le nom “le logeur de daesh” a très certainement bien joué son jeu. Son rôle de fanfaron, lui a permis d’être acquitté lors de son procès en février dernier.

Fier d’avoir berné la justice

Lors de son procès en février, Jawad Bendaoud n’a cessé de clamer haut et fort qu’ils ne savaient pas qu’il logeait des membres de Daesh. Sa ligne de défense est restée claire tout le long de son procès. La justice lui a accordé le bénéfice du doute et il a été acquitté. Jawad est donc sorti en homme libre. Ce verdict a été jugé comme une offense pour les familles des victimes du 13 novembre 2015. Une avocate pénaliste a été interrogée par France Info. Elle a donné des précisions sur la ligne de conduite qu’a tenue Jawad tout au long de son procès.

Pourquoi? Car son attitude tout au long du procès cadrait parfaitement avec sa défense. Il donne l’image d’un homme centré sur lui-même, qui cherche à gagner de l’argent rapidement sans réfléchir aux conséquences de ses actes (…) Sa spontanéité déconcertante, qui de prime abord apparaît être une défense catastrophique, donne, à mon sens, du crédit au personnage qu’il disait être à l’époque des faits et donc in fine, un peu à sa version des faits.

Jawad Bendaoud est “un vrai violent et un dissimulateur

Son ex-compagne a porté plainte contre Jawad pour “menaces de mort”en mars dernier. Et lors de sa déposition, elle a fait une étonnante déclaration, rapportée par nos confrère de Europe 1.

Je les ai niqués une fois, je les aurai une deuxième fois

La jeune femme explique que Jawad fait directement référence au procès en appel programmé en novembre prochain. Car en février dernier, le parquet de Paris avait immédiatement fait appel de sa relaxe, suivi par 681 parties civiles victimes des attentats. Maître Didier Seban, avocat de victimes du 13-Novembre”, a expliqué au micro d’Europe 1 :

Je suis convaincu qu’on est passé à côté de la vérité sur cette personne. C’est un délinquant d’habitude, condamné à plusieurs reprises, notamment par la cour d’assises. Derrière un verbiage fleuri, qui a évidemment fait un peu rigoler tout le monde, se cache un vrai violent et un dissimulateur.

Publié le jeudi 7 juin 2018 à 15:44, modifications jeudi 7 juin 2018 à 15:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !