Justice

Leur fille avait avalé une pile, ils attaquent l’hôpital pour homicide involontaire

Les médecins auraient mis beaucoup trop longtemps à détecter la pile dans le corps de la fillette.

Faustine est morte au mois de juillet 2017. D’une hémorragie massive. Cela faisait plus d’un an que se trouvait dans son corps une pile-bouton au lithium. Mais, les médecins ne l’avaient pas détecté.

“Faustine serait encore parmi nous”

La petite fille de deux ans et demi a vécu un véritable enfer pendant un an. Une vingtaine d’opérations lourdes. Sans succès. Jusqu’à cette journée de juillet 2017 où elle est morte à Lyon. Ses parents réclament désormais justice contre les Hospices civils de Lyon et deux médecins expliquent nos confrères de 20 Minutes.

Elle avait en fait avalé une pile-bouton au lithium. Mais, celle-ci est passée inaperçue dans les radios. C’est là que repose le problème pour Maxence Pascale, l’avocat des parents de la fillette. Les médecins auraient en effet pensé à un médaillon.

S’il n’y avait pas eu de faute caractérisée, Faustine serait encore parmi nous. Personne n’a pris la peine de vérifier si la petite avait un médaillon effectivement ce jour-là. Cela a eu pour conséquence que le lithium de la pile s’est consumé et a provoqué la fistule à l’origine de toutes les opérations de Faustine.

Il faudra finalement 48 heures pour qu’elle soit découverte et l’enfant et opérée en urgence. Mais, ce fut trop tard. L’enfant est décédé à cause d’une “hémorragie interne et externe massive d’origine gastrique”.

 

Publié le samedi 24 mars 2018 à 16:00, modifications samedi 24 mars 2018 à 12:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct