Justice

13 personnes ont été interpellées dans l’enquête sur l’attentat de l’hyper Casher

Dans le cadre de l’enquête sur les attentats de janvier 2015, perpétrés par Amedy Coulibaly, 13 personnes ont été mises en garde à vue.

 13 personnes soupçonnées de complicité dans les attentats de janvier 2015

Après 2 ans, l’enquête a enfin progressé sur les attentats perpétrés en janvier 2015 par Amedy Coulibaly. Ce dernier avait tué 4 personnes de confession juive lors de l’attaque de l’hyper Casher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015. La veille, il avait également tué froidement une policière à Montrouge.

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir fourni des armes à Amedy Coulibaly.

Selon une information de BFMTV, les interpellations se sont déroulées entre lundi 24 avril et aujourd’hui. Cette enquête hors norme, a permis de faire, en partie, la lumière sur les déroulements des attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Casher.

Ce sont donc, 10 personnes qui ont été arrêté en France et 3 en Belgique. Parmi, les personnes interpellées, se trouvent Claude Hermant et sa compagne, tous deux proches des milieux d’extrême droite et trafiquant d’armes. Les enquêteurs vont donc tenter de savoir quels cheminements a parcouru ces armes.

 

D’où venaient les armes

Selon l’enquête, les armes d’Amedy Coulibaly, viendraient de Slovaquie. Elles seraient passées par la Belgique avant d’être revendues à la société de la compagne de Claude Hermant. Ce dernier, qui avait déjà été mis en garde à vue en 2015, a toujours nié avoir eu connaissance d’un projet d’attentat.

 

Publié le mercredi 26 avril 2017 à 18:20, modifications mercredi 26 avril 2017 à 18:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !