Actualité

Haute-Corse : Le calme après la tempête dévastatrice

Les intempéries en Haute-Corse ont causé d’importants dégâts. S’il n’y a pas eu de victimes, les commerces et de nombreux logements ont souffert du passage de la tempête.

Si l’alerte rouge a enfin été levée, l’activité pluvieuse est restée importante toute la nuit du 24 au 25 novembre. Le plus gros de la dépression Queenie est passé en mer, sur la côte Est de la Corse, après avoir également affecté le Var.

Jeudi 24 novembre, des pluies diluviennes ont engendré les crues de plusieurs rivières, des coulées de boue, des routes coupées, ponts emportés. Les trafics aérien et ferroviaire ont été interrompus.

En quelques heures la Corse s’est retrouvée sous les eaux et a subi la tempête tout au long de la journée.

A l’heure du bilan, c’est surtout en Haute-Corse, placée en alerte rouge par Météo France, que les dégâts sont les plus importants.

Réseau ferroviaire coupé, centre commercial submergé, routes inondées 

De nombreux dommages étaient encore visibles ce samedi matin dans la région de Bastia.

Vendredi, la circulation a été considérablement perturbée sur la quatre voies, à la sortie sud de Bastia. Jusqu’en milieu d’après-midi on ne pouvait plus ni rentrer ni sortir de la ville

De grosses difficultés ont également été déclarées sur la route de la Marana, à Borgo, Biguglia ou Lucciana où la vingtaine d’habitants du quartier Brancale, quartier situé en zone inondable, a été évacuée.

La commune de Furiani a été particulièrement affectée par ces intempéries. Dans la zone commercial, plusieurs enseignes ont été totalement dévasté par un véritable fleuve qui s’est engouffré dans la grande surface et sa galerie marchande :

Il y avait jusqu’à trois mètres d’eau dans les réserves.

Selon les employés qui se sont exprimés dans les colonnes de Corse-Matin.

Deux cents d’entre eux sont restés coincés au premier étage du parking où ils s’étaient réfugiés, attendant une accalmie pour pouvoir quitter les lieux.

Les sapeurs-pompiers de Haute-Corse n’ont pas cessé de multiplier les interventions.

Ainsi, plus de 300 personnes a été secourue et mise à l’abri. Ils ont reçu l’aide d’une section de 25 militaires de l’unité de sécurité civile de Corte, 2 hélicoptères de la sécurité civile et un hélicoptère de la gendarmerie.

Ce vendredi, une colonne de 70 sapeurs-pompiers et marins-pompiers de Marseille est également arrivée en renfort à Bastia.

Préventivement et en raison des dégâts engendrés par les pluies diluviennes, tous les établissements scolaires de Haute-Corse et dans certaines communes de Corse-du-Sud sont restées fermés vendredi.

Heureusement, ces intempéries, qui ont traversé depuis mercredi soir un grand quart sud-est de la France, n’ont pas fait de victime.

Après le passage de cette tempête particulièrement musclée, l’heure est à l’organisation. Ainsi, les municipalités de Bastia, de Lucciana notamment, ont mis à disposition des gymnases et des salles de fête pour accueillir les personnes en difficulté.

La CCI de Haute-Corse a mis en place une cellule de crise « intempérie ».

Publié le samedi 26 novembre 2016 à 14:07, modifications samedi 26 novembre 2016 à 23:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !