Actualité

Filae lance une nouvelle offre de généalogie

Un site, en ligne aujourd’hui, permet de retrouver plus facilement ses aïeux. Avec Filae, en un clic vous avez accès instantanément aux 250 millions d’actes originaux. Le site ne cesse de s’améliorer et annonce une nouvelle offre de généalogie.

Filae est le premier portail dédié à la famille et à la quête d’identité en France peut-on lire sur internet. Ce dernier a annoncé une nouvelle offre de généalogie.

Retrouvez qui étaient vos ancêtres

Filae a annoncé mardi 6 décembre 2016 le lancement de sa nouvelle offre de généalogie. Basée sur 250 millions d’actes originaux de l’état-civil français du XIXe siècle, on peux remonter sa généalogie en un clic. Filae, parrainé par Stéphane Bern, est le successeur de Genealogie.com, qui rassemblait environ 7 millions d’adhérents.

Le site a lancé une petite révolution dans le monde de la généalogie. La proposition de Filae est sans équivalent. Et pour cause, Filae est passé de 10% à quasiment 100% de l’état civil français du XIXe siècle, interrogeable en ligne dans tous les départements métropolitains, à l’exclusion du Gard, du Gers, du Jura et des Hautes-Pyrénées.

L’ensemble représente plus de 100 millions de pages d’état-civil contenant 200 millions d’actes. Sont indexés les actes de naissances de plus de 120 ans révolus, les actes de mariages de plus de 104 ans révolus et les actes de décès de plus de 75 ans révolus.

Une nouvelle offre pour remonter sa généalogie sur plusieurs générations

Avec cette nouvelle offre, tout le monde peut désormais remonter sa généalogie sur plusieurs générations. De plus, aucun effort de recherche particulier puisque tous les patronymes sont indexés sur le moteur de recherche. Il suffit d’un ordinateur connecté à Internet et un clavier.

Pour parvenir à ce résultat, Filaea a téléchargé l’intégralité des données de l’état civil ancien proposé par les services d’archives départementales. Un projet rendu possible grâce aux avancées récentes et décisives de l’open data en France, au travers de la loi Valter et de la loi Lemaire (République numérique). En effet, depuis le 1er décembre 2016, la réutilisation gratuite des données publiques est la règle.

Pour le lancement, l’accès au service est gratuit jusqu’au 13 décembre 2016. Ensuite, le tarif est en baisse et passe à 6 euros par mois, et de nombreux services auparavant réservés aux abonnées deviennent gratuits comme la navigation, l’impression des arbres, ou la recherche géographique. Après, elle sera soumise à la souscription à une offre Premium. Alors profitez-en !

Publié le mercredi 7 décembre 2016 à 15:11, modifications mercredi 7 décembre 2016 à 15:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !