Faits divers

Redoine Faïd : En fuite depuis le 1er juillet, le braqueur est-il sur le point d’être intercepté ?

En fuite depuis presque un mois jours, Redoine Faïd, le braqueur évadé de prison, a été aperçu à Sarcelles, dans le Val-d’Oise.

Redoine Faïd, en cavale depuis le 1er juillet, a réussi à échapper à une interpellation mardi 24 juillet dans l’après-midi. Après une folle course-poursuite de gendarmes et de policiers à Sarcelles dans le Val d’Oise, le braqueur est parvenu à semer les forces de l’ordre.

Ça s’est joué à quelques secondes

Dans les détails et sur une information du Parisien, les gendarmes avaient repéré deux individus cachés dans les buissons. Ceux-ci semblaient effectuer du repérage à proximités d’entreprises sur la commune de Domont, en fin d’après-midi ce mardi. Or, après un refus d’obtempérer, les militaires ont pris en chasse le véhicule des deux hommes. La Laguna, équipée de fausses plaques, a fui en direction de Sarcelles. Elle a été immédiatement poursuivie par des gendarmes qui ont eu le renfort d’une équipe de la BAC. Finalement, les deux hommes se sont engouffrés dans le parking du centre commercial My Place de Sarcelles. La voiture a été abandonnée dans le parking souterrain. Les deux passagers ont réussi à s’enfuir en empruntant un escalier débouchant sur le parking en plein air d’un grand magasin d’électroménager et d’un fast food.

Ils leur ont échappé de peu. Ça s’est joué à quelques secondes.

A détaillé une source policière au Parisien.

Explosifs et fausses plaques

L’un des deux hommes a été identifié comme étant Redoine Faïd. La police judiciaire travaille d’arrache pied afin d’établir avec certitude s’il s’agit bien du braqueur en fuite. Ils exploitent notamment la vidéosurveillance et les traces ADN laissées dans le véhicule.

Par ailleurs, le centre commercial a été évacué durant plusieurs heures pour intervention des démineurs après la découverte d’explosifs et de détonateurs dans le coffre. Les pains de plastic et la matière explosive sont en cours d’analyses. Des jeux de fausses plaques d’immatriculation et des déguisements ont également été retrouvés.

Pour rappel, Redoine Faïd est qualifié par la police judiciaire comme « un individu dangereux ». Il a été condamné en avril à 25 ans de réclusion pour son rôle d’organisateur dans un braquage raté en 2010. Celui-ci a coûté la vie à une policière municipale. Or, le 1er juillet, en quelques minutes, le braqueur multirécidiviste s’était une nouvelle fois évadé de la prison de Lille-Sequedin.

L’étau se resserre

Depuis, quelque 2.900 policiers et gendarmes sont mobilisés pour retrouver le braqueur. Le 10 juillet, dans l’Oise, les enquêteurs ont mis la main sur un sac contenant des armes, des cagoules et une disqueuse et soupçonné d’avoir appartenu au commando ayant participé à son évasion. Une semaine auparavant, une Renault Kangoo blanche siglée Enedis, dernier véhicule connu à bord duquel le fuyard est soupçonné d’avoir pris place, avait été également retrouvée dans l’Oise.

Enfin, mercredi 25 juillet, après la découverte de la voiture contenant des explosifs à Sarcelles, le parquet de Pontoise a été dessaisi de l’affaire. Et ce, au profit de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris, a annoncé le parquet de Paris. La JIRS va donc poursuivre l’enquête  pour les chefs de refus d’obtempérer, transport d’explosifs en réunion. Et d’association de malfaiteurs formée en vue de commettre des crimes ou des délits punis de 10 ans de prison.

Publié le jeudi 26 juillet 2018 à 15:48, modifications vendredi 27 juillet 2018 à 8:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !