Faits divers

Paris : une “brigade anti trav” qui publiait ses agressions sur Snapchat

Après la diffusion de la vidéo de l’agression de trois travestis, un des auteurs a été interpellés.

Tout commence par une vidéo publiée sur Facebook. On y voit l’agression de trois personnes par une “brigade anti travestis” dans le XVIIe arrondissement de Paris. L’auteur de la vidéo a été interpellé par la police.

“Peur des représailles”

Les réseaux sociaux ont servi d’accélérateur comme le résument nos confrères du Parisien. Les faits se sont déroulés il y a plus de deux mois, rue de la Jonquière dans le XVIIe arrondissement de Paris. Une femme est rouée de coups et frappée par deux hommes qui se revendiquent comme membres d’une “brigade anti trav”. Deux travestis qui l’accompagnent sont également ciblés.

C’est l’Amicale des Jeunes du Refuge, une association quitte lute contre l’homophobie qui a sonné l’alarme sur Twitter dénonçant une agression “motivée par la haine”.

Très vite, le maire du XVIIe arrondissement Geoffrey Boulard a réagi en effectuant un signalement au commissariat. Il a été suivi par les victimes qui avaient peur des représailles. Pour l’instant, seul l’auteur de la vidéo a pu être identifié. Il s’agit d’un rappeur connu sous le nom de Billat, il aurait été placé en garde à vue. En revanche, les deux agresseurs seront plus difficiles à identifier.

Le président de l’Amicale des Jeunes du Refuge explique :

Des transgenres ou des travailleurs du sexe se font agresser tous les jours en plein Paris. Mais c’est la première fois que ces scènes sont filmées. Ces images ont permis d’alerter l’opinion publique et les élus sur une réalité méconnue et inacceptable. La France ne peut fermer les yeux sur ce qui se passe sur son territoire.

Publié le dimanche 1 avril 2018 à 13:28, modifications dimanche 1 avril 2018 à 11:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !