Faits divers

Kenya : un homme viole a mort deux chèvres

Kenya

Un homme est accusé d’avoir violé deux chèvres, au Kenya. Un procès insolite au cours duquel les carcasses ont été présentées devant la cour.

Les chèvres succombent à leurs blessures

Un homme a été accusé d’avoir violé deux chèvres appartenant à ses voisins, au Kenya. Âgé de 35 ans, il les aurait traînées dans une zone buissonneuse peu empruntée, samedi dernier. Malheureusement, les animaux ont succombé à leurs blessures, quelques heures après les rapports sexuels.

Selon BBC Afrique, l’affaire a été mise en délibéré au 29 janvier prochain. La justice kényane prévoit une peine de prison de 14 ans pour toute personne coupable d’actes sexuels avec un animal.

Les carcasses sont présentées comme preuve

Pour corroborer ses propos, le procureur a présenté la carcasse des chèvres comme preuve devant la cour de Kangundo, à l’est de la capitale Nairobi. Toutefois, l’accusé a été libéré sous caution après avoir plaidé non coupable.

Les images des deux chèvres mortes ont provoqué l’indignation des Kényans sur les réseaux sociaux. La plupart ont condamné l’acte inhumain.

Un tel cas n’est pas nouveau. En effet, en mars 2017, un homme avait déjà été condamné à 15 mois de prison pour s‘être rendu coupable d’acte contre nature avec une poule. Interrogé sur les motivations de son acte, il avait alors déclaré être pauvre et avoir peur d’aborder les femmes.

L’histoire  rappelle la mystérieuse découverte d’une créature mi-homme, mi-chèvre, en Malaisie, en 2016.

Publié le vendredi 19 janvier 2018 à 9:47, modifications vendredi 19 janvier 2018 à 9:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !