Faits divers

Indre-et-Loire : en pleine nuit, elle découvre un inconnu armé d’un couteau dans son lit

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, une Tourangelle a eu la frayeur de sa vie. Alors qu’elle dormait, un homme d’une quarantaine d’années s’est glissé dans son lit, une arme blanche à la main. Grâce à sa bonne réaction, la jeune femme a pu se soustraire à la menace de l’intrus.

Un inconnu armé, niché au fond du lit d’une femme qui n’a aucune conscience de sa présence. Ce scénario, typique des films d’épouvante, est pourtant la mésaventure angoissante vécue par une habitante d’Indre-et-Loire, mais cette fois, avec un dénouement heureux.

Inconnu armé : une rencontre du 3e type

À 4h30, dans la commune de Blère. Nous sommes la première nuit du week-end dernier lorsqu’un drame se joue.  Un homme de 43 ans pénètre dans une maison qui n’est pas la sienne. Il passe par le sous-sol de cette demeure du sud-est indréloirienne. Puis, l’intrus arrive à la cuisine.

Là, il se saisit d’un couteau, puis se dirige vers la chambre à coucher. Savait-il qu’à ce moment-là, seule une âme féminine serait  dans la maison ? En effet, peu avant l’entrée par effraction de l’individu, le mari a pris la route pour son travail.

Le criminel est peut-être conscient que la victime est désormais l’unique présence humaine. Il poursuit son entreprise sordide. L’homme se déshabille et se glisse sans bruit dans le lit de cette femme. Celle-ci dort paisiblement sans se douter de la menace qui pèse sur elle.

Comment la police a appréhendé  l’inconnu armé

Alors que l’agresseur sexuel se met à la caresser, la dame se réveille. Paniquée mais brave, elle parvient toutefois à prendre son téléphone, puis à composer le 17, numéro d’urgence de la police et de la gendarmerie.

Maintenant que la situation est en sa défaveur, l’inconnu armé s’enfuit. Cependant, pas avant que sa victime n’ait eu le temps de prendre une photo de lui. Dans la précipitation, il laisse derrière lui une chaussette, de même que son arme blanche.

Un faisceau d’indices qui, recoupés avec les informations communiquées aux policiers par la jeune femme, permettront aux forces de l’ordre de retrouver rapidement le fauteur de trouble.

Ainsi, dix heures à peine après ces évènements, ils interpellent l’inconnu armé, le samedi après-midi.

L’inconnu armé devant la justice en début août

Les motivations de celui que les gendarmes décrivent comme “un résident récent de la commune” ne sont pas claires.

Avant sa convocation au parquet de justice au début du mois prochain, il sera nécessaire de déterminer s’il s’agit d’un sujet lucide, en pleine possession de ses moyens. Pour ce faire, un psychologue devra étudier son cas, en marge d’une enquête qui se poursuit.

Publié le mercredi 11 juillet 2018 à 17:04, modifications mercredi 11 juillet 2018 à 16:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !