Faits divers

Le Havre : 50.000 euros disparaissent à la brigade des stupéfiants

La police des polices a été saisie sur place après la disparition d’une trentaine de scellés contenant environ 50.000 €.

C’est une affaire pour le moins problématique au commissariat du Havre. Lors d’un transfert de scellés réalisé début janvier, les forces de l’ordre ont découvert que 50.000 € avaient disparu du coffre de la brigade des stupéfiants. La police des polices a été saisie pour enquêter.

Une ou plusieurs brebis galeuses

C’est le quotidien local Paris-Normandie qui se fait l’écho de cette affaire pour le moins rocambolesque. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sur place, peu croient à la disparition accidentelle. « Cette affaire ça la fout mal pour la police havraise. Ces scellés ne se sont pas évanouis dans la nature comme ça. On peut clairement se poser la question de la présence d’une brebis galeuse… Une ou plusieurs d’ailleurs… Car, à ce stade, on n’en sait encore rien » explique ainsi un membre du commissariat.

La procédure est en théorie très encadrée. Après chaque affaire, les hommes de la brigade des stupéfiants placent les scellés dans un coffre sécurisé qui fermé à clé. Ce jour-là, ils devaient être transférés vers l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc), à Paris. Mais, la mauvaise surprise a été au rendez-vous au moment de l’ouverture du coffre.

Pour l’instant, Philippe Trenec, directeur départemental de la Sécurité publique et le procureur de la République du Havre, François Gosselin, se limitent à parler respectivement de “failles” et “difficultés”. Mais, l’affaire a été mise entre les mains de l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) qui va maintenant interroger tous les policiers locaux. 

 

Publié le samedi 17 février 2018 à 11:06, modifications samedi 17 février 2018 à 2:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !