Faits divers

États-Unis : Mariah la fillette disparue a été violée et assassinée par son beau père

Le dimanche 26 novembre, la petite Mariah Woods, âgée de 3 ans, avait mystérieusement disparu de sa chambre. Une alerte enlèvement avait immédiatement été lancée. Les enquêteurs viennent de découvrir que la petite a été violée et tuée par son beau-père.

Mariah Woods, âgée de 3 ans, avait disparu dans la nuit du 26 au 27 novembre dernier. La fillette dormait dans sa chambre à Jacksonville, en Caroline du Nord aux États-Unis. C’est Earl Kimrey, son beau-père qui était le dernier à l’avoir vue vivante. Selon lui, elle s’était levée au milieu de la nuit, et il lui avait ordonné d’aller se recoucher.

Une terrible découverte

Le samedi, des plongeurs ont retrouvé le corps sans vie de la petite fille, dans une rivière à 40 kilomètres de sa maison. Une enquête a donc immédiatement été ouverte pour meurtre. Le beau-père, Earl Kimrey, a rapidement été entendu par la police. Il avait été placé en détention provisoire dès le vendredi, car ses déclarations semblaient contradictoires.

On sait maintenant que la fillette était maltraitée depuis très longtemps, et qu’elle était violée par son beau-père. Ce dernier aurait forcé Mariah à lui faire une fellation avant de la tuer. C’est un témoin, présent dans la maison au moment des faits, qui serait finalement sorti du silence, mais on n’en sait pas plus pour le moment.

Un homme extrêmement violent

Earl Kimrey aurait donc frappé l’enfant après l’avoir violée, et aurait paniqué en voyant le corps sans vie. Il aurait alors déplacé la fillette et jeté le corps dans la rivière. Il est soupçonné de frapper régulièrement les frères et sœurs de Mariah. L’homme roue de coups de poing et de coups de pied le grand frère, âgé de seulement 10 ans…

Une terrible histoire qui choque l’opinion publique.

Publié le vendredi 8 décembre 2017 à 13:53, modifications vendredi 8 décembre 2017 à 10:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires