Faits divers

Etats-Unis : Un jeune noir abattu de 20 balles par la police à cause de son smartphone

Stephon Clark a été tué par deux policiers. Ces derniers auraient confondu le smartphone avec une arme.

Stephon Clark, 22 ans, habitant de Sacramento s’est fait tirer dessus à 20 reprises par les forces de l’ordre dans son jardin. Celles-ci le pensaient armé quand il s’agissait simplement de son smartphone.

Un appel d’urgence pour un homme qui cassait des vitres

C’est une terrible tragédie qui émeut la classe politique et les Américains en général. Stephon Clark, un jeune noir de 22 ans est mort de ses blessures après avoir reçu 20 balles tirées par la police. Cette dernière s’était retrouvée sur les lieux suite à un appel d’urgence. En effet, le père de famille aurait été vu en train de briser les vitres de plusieurs voitures et une porte d’une maison voisine. Lorsque les autorités le trouvent finalement, c’est dans le jardin de ses grands-parents où il vit.

Selon la police, c’est à ce moment-là qu’il aurait refusé d’obtempérer et tendu le bras dans la direction des deux policiers. Ceux-ci ont cru à une arme et ont fait feu. Il s’agissait en fait de son smartphone. Sa grand-mère ne comprend pas comment c’est possible comme elle l’a expliqué à des médias locaux.

Il était au mauvais endroit au mauvais moment, dans son propre jardin ? Tout ce que j’ai entendu c’est ‘pan, pan, pan’ et je me suis couchée à terre. J’ai ouvert le rideau et il était mort. Ils n’avaient pas besoin d’en arriver là.

Pour l’instant, les deux policiers ont été suspendus, mais conservent leurs salaires. Une enquête va désormais être menée grâce aux vidéos embarquées par les policiers et les hélicoptères. Celles-ci se révèlent à vrai dire très perturbantes. On voit Stephon Clark tenter d’échapper à la police puis face à eux. Ils tirent ensuite 10 balles chacun. Selon les déclarations de sa tante relayées par nos confrères du Huffington Post, “il n’a jamais eu l’opportunité de se rendre”. Quand ils se rendent compte qu’il avait seulement un smartphone, l’un d’entre eux dit aussi “mute” (silence) et l’audio est alors coupé.

Le mouvement Black Lives Matter n’a pas hésité à faire la comparaison avec le tueur de Parkland. Nikolas Cruz avait en effet été arrêté calmement. Or, Stephon Clark en comparaison était simplement accusé de vandalisme. Dans une première déclaration, les forces de l’ordre avaient indiqué qu’il était armé puisqu’il avait un pied de biche.

Le maire de Sacramento s’est pour l’instant contenté d’un appel au calme.

Sur la seule base des vidéos, je ne peux pas juger les décisions rapides de nos officiers et je ne le ferai pas.

Un site web a été lancé pour permettre à la famille de payer l’enterrement du jeune homme.

Publié le vendredi 23 mars 2018 à 13:36, modifications vendredi 23 mars 2018 à 11:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct