Faits divers

Autoroute A25 : Arrêté alors qu’il conduisait une bouteille de whisky à la main

Comme le rapporte le site 20 minutes, un automobiliste zigzaguait sur l’autoroute A25. Un comportement dangereux et un drame évité grâce à l’intervention des CRS. Le conducteur présentait un taux d’alcoolémie important et conduisait bouteille de whisky en main…

L’intervention des CRS a certainement permis d’éviter un drame. Un automobiliste a été stoppé sur l’autoroute A25, alors qu’il conduisait avec une bouteille de whisky en main.

3,12 grammes d’alcool dans le sang

Mardi 6 décembre 2016, un automobiliste de 50 ans a failli provoquer un accident grave. Et pour cause, il conduisait avec un fort taux d’alcoolémie. Et selon la Voix du Nord, l’individu, repéré dans le sens Dunkerque-Lille, présentait une alcoolémie de 3,12 grammes d’alcool dans le sang. De quoi donner des sueurs froides aux CRS venus l’appréhender vers 17h.

En effet, c’est plus de six fois le taux limite fixé par la loi. Rappelons au passage que le taux limite est de 0.5 grammes…

De plus, l’automobiliste a aggravé son cas. Déjà arrêté en état d’ébriété, il conduisait sans permis. C’est parce qu’il conduisait en zigzag sur plusieurs voies de circulation que l’homme a attiré l’attention des CRS autoroutiers. Les motards l’ont notamment surpris en train de boire son whisky à la bouteille, tout en conduisant.

Il a pu être intercepté, sans dommage, au niveau de la sortie 13 de l’autoroute A25 (Steenvoorde), à environ 40 km en amont de Lille. Par ailleurs, l’homme avait déjà été arrêté pour une affaire de conduite en état d’ébriété deux mois auparavant, et il circulait donc sans permis, lequel faisait déjà l’objet d’une suspension administrative.

Boire ou conduire il faut choisir

Son véhicule a été mis en fourrière et l’homme conduit en dégrisement dans les locaux de la brigade autoroutière. La conduite en état d’ivresse avec une alcoolémie supérieure à 0,8g/l de sang est passible d’une peine pouvant atteindre deux ans d’emprisonnement et 4.500 euros d’amende.

Depuis 2011, l’état de récidive peut justifier l’annulation du permis avec interdiction de le passer pendant 3 ans, et l’immobilisation du véhicule pendant un an.

Publié le jeudi 8 décembre 2016 à 13:42, modifications jeudi 8 décembre 2016 à 13:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !