Faits divers

Affaire Daval : de nouvelles révélations surprenantes sont attendues de la part de Jonathann

Selon l’avocat des parents d’Alexia Daval, les circonstances du meurtre pourraient être bien différente de la réalité décrite par Jonathann.

STORY - Episode 15/29

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Daval

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Maître Jean-Marc Florand, l’avocat de la famille d’Alexia Daval, s’attend à de nouvelles révélations de la part du meurtrier d’Alexia Daval. En effet, celui-ci n’aurait pas encore tout dit sur cette nuit tragique où tout a basculé.

Qui a brûlé le corps ?

Les circonstances entourant le meurtre d’Alexia par son mari Jonathann restent encore très floues. Si celui-ci a bien avoué l’avoir tué “par accident”, il a toujours nié avoir brûlé son corps. Pourtant, c’est bien le cadavre à moitié calciné de la jeune femme qui a été retrouvé par la police deux jours après sa disparition.

C’est l’avocat des parents d’Alexia Daval qui a posé la question récemment, car selon lui, Jonathann n’a pas tout dit aux enquêteurs, et dissimule encore des éléments clés sur les circonstances du meurtre.

Jonathann Daval n’a pas encore avoué avoir brûlé le corps de sa femme. Qui l’a fait alors?

Etant donné le peu de résistance de l’accusé face à la pression psychologique des interrogatoires de la police, nous devrions en savoir davantage très prochainement. En effet, selon Me Jean-Marc Florand, cette affaire “sort de l’ordinaire“. Celui-ci a également ajouté : “On n’est d’ailleurs probablement pas au bout de nos surprises. Jonathann adorait sa femme. Ce n’est pas un homme violent. Sa personnalité pose forcément question. Ce Jonathann meurtrier, personne ne le connaît.

Selon cet avocat bien connu du barreau français, les aveux de Jonathannne collent pas à la réalité“. Ce dernier aurait même “peut-être avoué ce qu’on voulait entendre de lui” selon Jean-Marc Florand, qui émet l’hypothèse selon laquelle celui-ci aurait eu un complice.

Un suicide intriguant “à quelques centaines de mètres” 

Le suicide d’un certain Yannick Chevalier début janvier à Esmoulins, à quelques pas seulement du lieu du meurtre d’Alexia pose de nouvelles questions sur cette affaire. En effet, celui-ci a été retrouvé avec une balle dans la tête à l’intérieur d’une cabane dans son jardin. Mais l’arme du crime a été retrouvé dans une poubelle à proximité. D’après les enquêteurs, “l’homme a jeté l’arme à la poubelle puis s’est écroulé quarante mètres plus loin.

Selon Me Jean-Marc Florand, il n’y a que peu de chance qu’un tel suicide à quelques mois d’écart avec le meurtre sordide d’Alexia dans une commune particulièrement paisible soit le fruit du hasard : “Dans une commune de 140 habitants, où il ne s’est rien passé depuis la venue de Louis XIV, avoir deux morts violentes à quelques centaines de mètres de distance, c’est surprenant. Ce suicide présente des doutes, même si M. Chevallier est toujours présumé innocent.

En outre, les enquêteurs ont trouvé la trace d’un ADN inconnu près du corps d’Alexia Daval, ce qui vient renforcer les suspicions selon lesquelles Jonathann n’a pas tout dit sur les circonstances du crime.

Publié le jeudi 8 février 2018 à 16:33, modifications jeudi 8 février 2018 à 16:36

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !