Actualité

La face cachée de Salah Abdelslam : Sexe, drogue et alcool

Un ancien ami de Salah Abdelslam, l’homme le plus recherché d’Europe, a témoigné sur la vie très particulière de son copain dans les pages de Ouest-France. Il raconte qu’il avait une copine différente tous les soirs, qu’il vendait de la drogue et buvait.

Il est l’homme le plus recherché d’Europe. Salah Abdelslam est l’un des terroristes qui a pris part aux attentats de Paris le vendredi 13 novembre. A contrario de ses coéquipiers, il ne s’est pas tué mais aurait pris la fuite vers la Belgique. Nous ne savons toujours pas s’il était présent dans l’appartement de Saint-Denis où se trouvait Abdelhamid Abaaoud, le chef des commandos meurtriers de ce vendredi sanglant. La police doit encore identifier un corps et il se pourrait qu’il s’agisse de celui de Salah Abdelslam. Mort ou vivant telle, est la question au sujet de ce Djiadistes.

En tout cas tout le monde cherche à savoir qui était ce garçon belge qui est passé entre les mailles des filets de la police. Et bien son quotidien va vous étonner.

L’enfant de Molenbeek, quartier de Bruxelles, a une vie particulièrement débridée et ponctuée de nombreux passages en prison. L’une de ses anciennes connaissances a témoigné dans le quotidien Ouest-France. Cette personne préfère garder l’anonymat. Il décrit son ancien ami comme un tombeur.

Presque une différente tous les soirs… Des filles partout : des Belges, des Françaises, des Marocaines, des Tunisiennes. Une Anglaise une fois ! Ce n’était pas une copine fixe. Un jour quand même, j’avais cru qu’il voulait se poser, avec une nana, mais en fait… pas… Il était toujours stone.

Salah Abdelslam était donc un dealer connu de tous. A Molenbeek où il avait un bar, il essayait de vendre sa drogue à tous ses clients.

Il vendait un peu de drogue, là-bas. Ça lui rapportait plus que les thés à la menthe. Avec Brahim, dès que tu entrais, il te sautait dessus pour te vendre quelque chose.

Le frère de Salah, Brahim, est mort en kamikaze le vendredi 13 novembre. La famille Abdelslam est donc très surveillée par les polices depuis plus d’une semaine.

Publié le dimanche 22 novembre 2015 à 18:14, modifications dimanche 22 novembre 2015 à 18:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !