Actualité

Décès de Choi Eun-hee, star du cinéma sud-coréen et enlevée par Kim Jong-il

Choi Eun-hee est décédée à 91 ans. Cette star de cinéma fut capturée par des agents nord-coréens sur ordre de Kim Jong-il. Puis contrainte de tourner des films pour le régime au cours d’une épopée digne des plus grandes fictions.

L’actrice sud-coréenne Choi Eun-hee est décédée à 91 ans. Cette annonce faite par sa famille a été relayée par Le Parisien ce mardi 17 avril. Ses funérailles auront lieu à Séoul jeudi 19 avril.

Etoile du cinéma sud-coréen pendant des décennies, elle a marqué les esprits à la fin des années 70 pour son histoire stupéfiante.

Kim Jong-il, grand amateur de cinéma

En 1978, les médias avaient expliqué que Choi Eun-hee se rendait à Hong-Kong, alors colonie britannique. Elle devait y rencontrer un investisseur potentiel pour son école artistique. Pourtant, son guide l’avait attirée sur un bateau. Sur celui-ci, droguée et privée de nourriture pendant huit jours, elle avait été transférée sur un cargo à destination de la Corée du Nord. Peu de temps après elle, son ex-époux, le célèbre metteur en scène Shin Sang-ok, s’était également retrouvé en Corée du Nord dans des circonstances qui restent mystérieuses.

A l’époque, Kim Jong-il, qui régna sur la Corée du Nord de 1994 à sa mort en 2011, comptait utiliser le couple mythique pour faire des films capables de rivaliser avec le meilleur du cinéma international. Mais surtout réaliser des films à la gloire de la Corée du Nord et de son régime. Dans ses mémoires, Shin Sang-ok a raconté que Kim Jong-il avait une cinémathèque personnelle renfermant près de 15.000 films du monde entier.

Ainsi, le couple est resté captif pendant huit ans, tournant ensemble une dizaine de films sur ordre de Kim Jong-il. Or, pendant toutes ses années de réclusion, ils se sont rendus fréquemment à l’étranger pour des tournages, ou pour assister à des festivals de cinéma. Mais toujours sous la haute surveillance d’agents nord-coréens. Choi Eun-hee fut même proclamée meilleure actrice au Festival international du film de Moscou en 1985 pour son rôle dans Salt. Un film mettant en scène les Coréens combattant contre le colonisateur japonais entre 1910 et 1945.

Le couple pourtant divorcé depuis 1976, s’était remarié lors d’un voyage en Hongrie sur ordre de Kim Jong-il.

Une évasion digne d’un film

Pourtant, malgré quelques tentatives d’évasion avortées, le couple avait mis au point une nouvelle fuite lors de la Berlinale de 1986. Ainsi, profitant de l’inattention de leurs gardes, les deux stars sont parvenues à s’échapper via l’ambassade des Etats-Unis à Vienne. Choi Eun-hee a raconté comment un journaliste japonais les avait dissimulés dans un taxi avant de les déposer devant l’ambassade.

J’ai toujours des cauchemars où je suis pourchassée par des agents nord-coréens. Quand je suis arrivée dans l’ambassade des Etats-Unis en Autriche et qu’on m’a dit ‘Bienvenue en Occident’, j’ai éclaté en sanglots.

Avait-elle déclaré en 2015.

Le couple est resté aux Etats-Unis pendant plus de dix ans, ne revenant en Corée du Sud qu’en 1999. Son époux, Shin Sang-ok est décédé en 2006. Leur épopée a inspiré plusieurs livres et films.

La Corée du Nord a enlevé des centaines de Sud-Coréens mais aussi des Occidentaux.

Publié le mardi 17 avril 2018 à 13:17, modifications mardi 17 avril 2018 à 13:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !