Actualité

Attentats de Paris : un 12e terroriste impliqué dans les tueries ?

Un 12e terroriste pourrait être impliqué dans les attentats de Paris du 13 novembre. L’ADN d’un homme inconnu a été retrouvé sur plusieurs pièces à conviction.

Trois mois après les attentats meurtriers qui ont touché Paris, deux suspects sont toujours en fuite. Il s’agit de Salah Abdeslam et Mohamed Abrini. Ces deux hommes présumés terroristes impliqués dans les fusillades des bars du 10 arrondissement de Paris et du Bataclan sont les hommes les plus recherchés d’Europe. Aujourd’hui, nous apprenons par nos confrères de BFM TV qu’un autre terroriste pourrait être en fuite.

En effet, la police, qui est toujours à pied d’oeuvre, a retrouvé un ADN inconnu sur plusieurs pièces à conviction. Tout d’abord l’ADN de ce 12e terroriste donc a été retrouvé sur la ceinture explosive qui a été découverte à Montrouge dans une poubelle. A l’époque, la police pensait que Salah Abdeslam s’était débarrassé de ce dispositif avant de fuir. L’ADN du 12ème terroriste a aussi été découvert sur la ceinture portée par Brahim Abdeslam ainsi que dans un appartement qui aurait servi de planque aux terroristes en Belgique. Ainsi donc, cet homme aurait pu être l’artificier du groupe.

Salah Abdeslam est l’un des cerveaux présumés des multiples attaques qui ont touché la capitale française le 13 novembre 2015. Ces tueries ont fait près de 300 morts et plusieurs dizaines de blessés notamment au Bataclan. La salle de spectacle est toujours fermée depuis cette nuit sanglante. Elle sera d’ailleurs bientôt en travaux pour préparer sa réouverture.

L’horreur à l’intérieur du Bataclan était telle que plusieurs blessés sont restés traumatisés par ce qu’ils ont vu. Des corps étaient entassés les uns sur les autres. Ils étaient déchiquetés par les impacts de balles. Lorsque trois terroristes se sont engouffrés dans le Bataclan, ils ont pris des centaines de spectateurs au piège, en tirant sur tout ce qui bougeait. Heureusement, certains ont réussi à s’enfuir par l’arrière de la scène. Ce vendredi 13 novembre, le groupe de rock Eagles Of The Death donnait un concert. Les membres du groupe qui sont sains et saufs sont restés traumatisés.

Publié le dimanche 14 février 2016 à 10:44, modifications dimanche 14 février 2016 à 10:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !