Actualité

Amputés de guerre, ils posent pour un shooting photos

Un photographe américain reconnu nommé Michael Strokes a décidé de prendre en photo des victimes de guerre. Son projet souhaite casser les stéréotypes, les idées reçues et les tabous.

C’est une idée originale qui a traversé l’esprit de Michael Strokes, il y a deux ans maintenant. En 2013, ce photographe californien s’est lancé dans une série de shootings photos en utilisant comme modèles des personnes victimes de guerre. Après une phase de recherche de militaires ou d’anciens militaires (la seule condition, qu’ils soient amputés) il est rentré en contact avec son premier modèle.

Alex Minsky a rapidement répondu à l’appel lancé par le photographe. Ce soldat a été amputé suite à ses blessures causées par une bombe placée sur le bord de la route au moment où il passait avec son véhicule en Afghanistan, en 2009. Et le projet plaît. Il rencontre peu à peu d’autres militaires qu’il “shoote”. Il rencontre même deux femmes.

Le but du projet est de désacraliser et stopper les tabous autour des victimes de guerre. En ce sens, il a voulu montrer et afficher la fierté et la confiance que les victimes de guerre ont en eux plutôt que la tristesse qui pourrait les submerger. Le tout en dévoilant les blessures que ces militaires ont sur leur corps pour balayer les stéréotypes à propos des victimes de guerre. Et en voyant les clichés, on est tenté de penser qu’il a réussi son pari.

Cependant, Michael Strokes pense ne pas être impliqué dans la fierté de ces victimes de guerre. Comme il le témoigne à MTV :

Certaines personnes me disent “cela contribue à améliorer leur estime d’eux-mêmes, de faire ça” ou “vous les faites se sentir bien à nouveau” . Mais non, ces gens-là sont venus vers moi très motivés et prêts à montrer au monde ce qu’ils valent. Je ne leur ai pas redonné leur confiance, ils l’avaient déjà !

Les Dieux du Stade n’ont qu’à bien se tenir !

Publié le samedi 25 juillet 2015 à 9:37, modifications samedi 25 juillet 2015 à 9:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !