Actualité

Accord de Paris sur le climat : L’Union européenne presse ses membres

A l’occasion du Conseil extraordinaire des ministres de l’Environnement, les 28 membres de l’Union européenne se sont retrouvés pour ratifier l’accord de Paris contre le réchauffement climatique, né de la COP 21. Ouvrant ainsi la voie à une application possible des mesures prévues pour lutter contre les changements climatiques.

Alors qu’un groupe de six scientifiques dont l’emblématique Robert Watson, ancien président du GIEC (Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), vient de tirer la sonnette d’alarme quant à l’accélération du réchauffement climatique, les membres de l’Union européenne ont autorisé, vendredi 30 septembre, à Bruxelles, la ratification de l’accord de Paris sur le climat.

Adopté en décembre dernier à l’issue des deux semaines de négociations de la COP21, l’accord de Paris, qui vise à contenir la hausse des températures mondiales sous les deux degrés par rapport à l’ère préindustrielle, entrera en vigueur trente jours après avoir été ratifié par 55% des pays, représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre (GES), responsables du changement climatique.

Après la ratification conjointe des deux plus gros pollueurs de la planète, la Chine et les Etats-Unis, le 3 septembre, qui ont annoncé en marge du sommet du G20 à Hangzhou leur ratification du texte, une cérémonie à l’ONU, le 21 septembre dernier, avait mis un coup d’accélérateur, avec une trentaine de nouvelles ratifications.

Ainsi, au 29 septembre, 61 pays (dont l’Argentine, le Brésil, le Mexique, ou encore le Sénégal ou la Thaïlande) avaient déjà ratifié le texte, comptant pour l’équivalent de 48% des émissions de GES.

Seule ombre au tableau, l’Union européenne, après avoir été longtemps un élément moteur dans la lutte contre le réchauffement climatique, était à la traîne, toujours entravée par le partage des efforts à dispatcher entre ses 28 membres.

Convoqués en conseil extraordinaire vendredi 30 octobre, les ministres de l’environnement des 28 pays membres, se sont entendus sur une procédure de ratification accélérée.

L’Europe se rapproche de son rendez-vous avec l’histoire des négociations climatiques.

S’est réjouie Ségolène Royal, ministre de l’écologie et présidente de la COP21.

Cependant, il va encore falloir attendre le vote du Parlement européen, mardi 4 octobre à Strasbourg.

A l’issue de ce vote, la ratification de l’Union européenne sera ainsi acquise sans attendre que chacun des 28 membres ait ratifié le texte dans son propre pays.

Publié le dimanche 2 octobre 2016 à 11:00, modifications dimanche 2 octobre 2016 à 10:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !