Football

Non, les supporters ne pourront pas se droguer légalement pendant la Coupe du Monde en Russie

Contrairement à une rumeur, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades russes pendant le mondial 2018.

Le transport avec ordonnance

C’est une rumeur qui fait désormais le tour des réseaux sociaux. Plusieurs médias internationaux s’en sont fait l’écho. A l’origine, on trouve un article du site américain Newsweek. On peut y lire l’idée selon laquelle, il serait possible de consommer de la cocaïne, héroïne et marijuana dans les stades de la Coupe du Monde en Russie sans aucun problème. Bien entendu, certains internautes s’en sont rapidement réjouis.

Mauvaise nouvelle pour les amateurs, il n’en est rien. Tout part d’une confusion sur un article russe du journal Izvestia. On peut y lire les inquiétudes du ministère de la Santé sur les personnes qui consommeraient de la codéine ou des opiacés avec de l’alcool dans les stades. Mais surtout, les autorités expliquent qu’il sera possible d’apporter des médicaments y compris ceux interdits en Russie avec une déclaration préalable et une ordonnance traduite en russe. On parle bien de médicaments pas de drogues. Oui aux antidouleurs mais non aux seringues.

E ce qui concerne l’alcool, la vente de bière sera interdite autour des stades à l’issue des matches. Il faudra se rendre dans les fans zone pour pouvoir en acheter. Et pour le détail, les Russes boivent moins que les Français.

Publié le jeudi 17 mai 2018 à 9:12, modifications mercredi 13 juin 2018 à 15:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !