Fraude : Un Russe a touché 217 000 euros d'allocations chômage

Par Ali Ch. Publié le 29/04/2024 à 20:07
Accusé Russe Tribunal

Un Russe de 57 ans a été jugé récemment en France pour fraude aux allocations chômage
Il est accusé d’avoir touché plus de 200 000 euros chez Pôle Emploi durant 3 ans
Condamné à la prison avec sursis, il va rembourser l’intégralité de la somme perçue

En France, les fraudes aux différentes aides sociales ne cessent de prendre de l’ampleur. Ce sont surtout les ressortissants étrangers qui profitent de la « générosité » de l’État pour se voir toucher ces aides alors qu’ils n’ont en pas le droit. Les nombreux cas traités par la justice française dénotent de l’ampleur de ces fraudes au détriment du trésor public.  

Encore une affaire de fraude aux aides sociales en France impliquant un ressortissant étranger. Un homme de 57 ans, de nationalité russe, a récemment été condamné à six mois de prison avec sursis et une amende de 10'000 euros pour fraude aux aides sociales. Il est accusé d’avoir perçu pas moins de 217'000 euros d’allocations chômage, alors qu’il vivait à l'étranger avec sa compagne. La France impose des conditions aux étrangers résident sur son territoire afin de pouvoir bénéficier de ces aides.

Selon le journal Ouest France, ce Russe de 57 ans, était jugé devant le tribunal correctionnel de Nantes pour « déclaration fausse ou incomplète » au préjudice de Pôle Emploi, devenue France Travail depuis le 1ᵉʳ janvier 2024. Le prévenu est accusé d’avoir indûment perçu pas moins de 217'000 euros d’allocations chômage, entre février 2018 et juin 2021, alors qu’il vivait à Moscou avec sa compagne.

Le fraudeur aux allocations chômage va rembourser 217 000 euros

Cet homme qui exerçait comme cadre dans une entreprise d’électricité avant son licenciement, a profité du système d’aide au retour à l’emploi en France, en continuant à recevoir ses allocations chômage de manière illégale, alors qu’il se trouvait à l’étranger. Ce ressortissant russe a réussi à tromper les services de Pôle Emploi, lors des déclarations mensuelles exigées pour continuer à percevoir ses allocations chômage.

Pris la main dans le sac, l’homme a fini entre les mains de la justice. À la barre, le prévenu a nié toute volonté de fraude, évoquant plutôt de la négligence. Le tribunal l’a condamné à six mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende délictuelle de 10'000 euros. Il devra également rembourser aux services de France Travail, l’intégralité des sommes indûment perçues.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.

Aucun commentaire à «Fraude : Un Russe a touché 217 000 euros d'allocations chômage»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis