Drame dans la Loire : elle perd la vie en faisant de l'Urbex

Par Rym El-Kechaï Publié le 28/04/2024 à 11:01
Urbex Dans La Loire

Une jeune adolescente perd la vie en faisant de l'Urbex dans la Loire.
 Un spécialiste alerte sur les dangers de cette nouvelle tendance plébiscité par les plus jeunes

Une tragédie a secoué la ville d'Unieux (Loire) ce samedi, 27 avril, lorsqu'une adolescente de 15 ans a trouvé la mort en chutant à travers le toit de l'usine désaffectée Akers. Une autre jeune fille a également été gravement blessée dans cet incident. Ces événements tragiques mettent en lumière les risques liés à la pratique de l'exploration urbaine, plus communément appelée Urbex, qui gagne en popularité, en particulier auprès des adolescents.

L’Urbex, acronyme anglophone d’exploration urbaine, est une pratique dangereuse prisée par les adolescents et jeunes adultes. Le côté aventureux pousse à se surpasser et à se mettre en danger, provoquant des drames tels que la mort de cette jeune femme de 15 ans dans la Loire.

L'Urbex : une pratique qui connaît un engouement certain chez les jeunes

Selon Aude Le Gallou, docteure en géographie et adepte de l'Urbex, cette pratique attire de plus en plus de jeunes, séduits par l'aspect aventureux et esthétique de l'exploration de lieux abandonnés. Cependant, cette fascination pour l'exploration urbaine peut parfois conduire à des comportements imprudents, notamment en ce qui concerne le respect des règles de sécurité élémentaires.

Les friches urbaines, souvent instables et dangereuses, peuvent présenter de nombreux risques pour les explorateurs urbains. « Les structures sont fragiles, vous pouvez avoir un plancher en escalier, un toit qui cède sous vos pieds », prévient Aude Le Gallou. En outre, l'attrait pour la performance et la mise en scène de soi dans ces lieux, alimenté par les réseaux sociaux, peut détourner l'attention des jeunes de l'importance de la sécurité.

Une autre victime d'Urbex à Lyon

Malheureusement, ces drames ne sont pas des cas isolés. Récemment, un lycéen de 17 ans a perdu la vie à Lyon en chutant du dôme de l'Hôtel-Dieu alors qu'il pratiquait l'Urbex seul. Ces incidents soulignent la nécessité de respecter des règles de sécurité strictes lors de la pratique de cette activité.

Aude Le Gallou insiste sur l'importance de ne pas explorer seul, d'être correctement équipé et attentif en permanence. Cependant, elle reconnaît que le risque zéro n'existe pas dans cette activité qui, par nature, comporte des dangers. Pour elle, l'Urbex perdrait tout son intérêt si elle était trop encadrée et sécurisée, risquant de devenir une forme de tourisme abandonné dénuée de son charme authentique.

Titulaire d'un Master en Biotechnologies aujourd'hui rédactrice. Rédiger, développer des idées et transmettre l'information aux lecteurs est l'une des nombreuses facettes du métier que j'apprécie. Porté par un intérêt profond pour l'actualité française sous toutes ses dimensions, je me dédie actuellement à la rédaction d'articles touchant à des domaines variés tels que l'économie, la politique et les faits divers en France.

Aucun commentaire à «Drame dans la Loire : elle perd la vie en faisant de l'Urbex»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis