"Je ne veux pas incriminer ma propriétaire" : Une Niçoise et son fils bientôt sans logement

Par Ali Ch. Publié le 28/04/2024 à 18:32
Logement d'une Niçoise

À Nice, une mère de 48 ans et son fils handicapé de 10 ans vont se retrouver sans logement.
Elle lance un appel à l’aide en direction des autorités locales et de la présidence de la République.

De plus en plus de Français peinent à dénicher un toit pour se loger et ils sont également nombreux à se retrouver contraints par leurs locataires à quitter leurs logements pour différentes raisons. Une situation qui n’est pas sans conséquences, surtout pour les personnes vulnérables, qui se retrouvent du jour au lendemain sans logement.

C’est le cas de Sophie Chaveyriat, 48 ans, mère célibataire d'un enfant de 10 ans en situation de handicap qui risque de perdre son logement à Nice. Sa propriétaire vend son appartement et le bail prend fin ce 14 mai. Désespérée, elle interpelle la mairie de Nice, le département, et même le président de la République, Emmanuel Macron.

Une Niçoise risque de se retrouver à la rue avec son fils handicapé

Dans son témoignage à France Bleu Azur, cette mère de famille niçoise affirme que depuis que sa propriétaire actuelle veut vendre son appartement, elle n’arrive pas à trouver un logement.  Elle risque donc de se retrouver à la rue à partir du 14 mai. « Est-ce que c'est normal de laisser des gens dans cette situation ? » sanglote-t-elle avant d'ajouter : « Je ne dors plus et je ne mange presque plus, mais ça n'alerte personne... »

Son dossier est rejeté par les agences immobilières, car elle n’est pas en CDI. Elle a pris alors attache avec les services sociaux de la mairie et ceux du département. Pour l'instant, le seul logement qui lui a été proposé se trouve à Saint-Laurent-du-Var. Et cela ne lui convient pas en raison de la situation de son fils. « Mais mon fils perdrait ses soins, il a une accompagnante d'élèves en situation de handicap et une orthophoniste à Nice. Je ne peux pas me permettre de lui faire perdre tous ses soins » explique-t-elle.

La mère de 48 ans redoute les conséquences de se retrouver sans logement, surtout pour son jeune enfant. « Il peut être perturbé parce qu'il sait très bien que le 14 mai, on va être dans une situation très problématique ». Malgré tout, elle n'en veut pas à sa propriétaire. « Je comprends qu'elle veuille vendre, elle est dans ses droits, je ne veux pas l'incriminer. Je demande juste de l'aide » reconnait la Sophie.

La maman niçoise interpelle Emmanuel Macron

Devant cette situation, la mère de famille niçoise, a décidé de lancer un appel à l’aide. Elle a interpellé plusieurs députés du département, mais aussi le président de la République, Emmanuel Macron. Sophie Chaveyriat a reçu une réponse de l'Élysée, qui lui indique prendre contact avec le préfet des Alpes-Maritimes à son sujet.

De son côté, la mairie de Nice assure que le dossier de Sophie Chaveyriat est examiné avec attention. La municipalité précise aussi que tant que l'appartement n'est pas vendu, Sophie Chaveyriat peutUne Niçoise et son fils handicapé sans logement le temps de trouver une solution de relogement.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.

Aucun commentaire à «"Je ne veux pas incriminer ma propriétaire" : Une Niçoise et son fils bientôt sans logement»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis