Société

Lorient : Un banquier licencié pour avoir aidé un client handicapé à signer un chèque

lorient handicapé banquier

À Lorient, un tétraplégique n’ayant pas l’usage de ses mains a demandé à un banquier de signer un chèque à sa place. Celui-ci a été licencié.

Il signe puis déchire le chèque

Le 3 mars 2017, un homme tétraplégique s’est rendu à l’agence du Crédit Coopératif de Lorient, en Bretagne, pour y ouvrir un compte. N’ayant pas l’usage de ses mains, celui-ci va insister pour que son conseiller bancaire signe le chèque à sa place. Conscient que ce geste lui est interdit, le banquier va tout de même s’exécuter. Puis, pris de remords, il va le déchirer.

Le banquier est licencié

Le jeune banquier va alors reconnaître avoir fauté auprès de ses supérieurs. Cependant l’affaire n’en va pas en rester là. En effet, au début du mois de juin, le banquier a été licencié.

Ayant eu vent des ennuis que rencontrait l’employé qui l’avait aidé, le client tétraplégique à envoyer un courrier au Crédit Coopératif. Il y explique avoir explicitement demandé au salarié de signer à sa place :

 N’ayant pas l’usage de mes mains, j’ai très lourdement insisté pour que mon conseiller clientèle signe le chèque. En aucun cas il ne peut être accusé d’abus de faiblesse ni d’escroquerie envers moi puisqu’il a ensuite déchiré le chèque. L’affaire aurait dû en rester là.

Un manquement à la réglementation

La direction du groupe, basée à Nanterre, s’est justifiée en affirmant que son ex salarié s’était rendu coupable « d’un véritable manquement à la réglementation bancaire de base ».

Précisons que le Crédit Coopératif est une “banque de l’économie sociale et solidaire”. Elle travaille en relation avec des partenaires de l’Association des paralysés de France ou encore Handicap International.

Publié le mardi 13 juin 2017 à 13:03, modifications mardi 13 juin 2017 à 9:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !