Faits divers

Limas: L’autopsie a confirmé que l’enfant était mort suite à un choc anaphylactique

Pour les parents du petit décédé suite à un choc anaphylactique, la maîtresse d’école était au courant de ses allergies.

Jeudi 29 mars, un enfant allergique aux produits laitiers est décédé après avoir mangé une crêpe lors du carnaval de son école. L’autopsie a confirmé que l’enfant était mort suite à un choc anaphylactique. Or, le personnel savait qu’il était allergique selon son père.

Habitué aux crêpes à l’eau

Un enfant de 6 ans décédé à Limas dans le Rhône jeudi après avoir mangé une crêpe. Pour son père, il n’y a pas de doute : “c’est totalement la faute de la maîtresse” explique-t-il à nos confrères de France Info. En effet, selon lui :

Ils sont tous au courant pour l’allergie au lait de vache et ce qu’il faut faire en cas d’urgence. C’est pire qu’une erreur. Donner quelque chose à quelqu’un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d’école ça n’est pas logique. Il y a un manque de jugeote.

La mère du petit a alors déploré :

Ça fait trois ans qu’il est dans cette école : petite section, moyenne section, tout le monde était au courant. Même les parents d’élèves étaient au courant que mon fils était allergique au lait.

Le père ajoute que l’enfant aurait pris la crêpe parce qu’il a l’habitude d’en manger à base d’eau. Le petit était déjà en détresse respiratoire quand sa mère est venue le récupérer à l’école. Il s’est ensuite évanoui et a eu le temps de dire à sa mère “aidez-moi je vais mourir”.

Selon le procureur de Villefranche-sur-Saône, le “régime alimentaire (de l’enfant) était connu” du personnel éducatif et que “c’est la maîtresse qui a proposé la crêpe à l’enfant”.

Publié le lundi 2 avril 2018 à 13:26, modifications lundi 2 avril 2018 à 11:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !