Actualité

Cette serviette pourrait mettre fin à la drogue du viol

Victime d’un viol après être droguée, une jeune américaine a mis au point une solution facile pour éviter que cela ne se reproduise.

Comment lutter contre les violences sexuelles ? Education, répression et… technologie. C’est sur cette dernière option que mise Danya Sherman, une jeune Américaine violée il y a deux ans en Espagne.

Une goutte permet de savoir

C’est une règle de base quand vous sortez dans un bar ou en boîte de nuit. Ne pas laisser votre verre abandonné au bar pendant que vous allez aux toilettes ou hors de votre vision. Mais, un simple moment d’inattention ou une trop grande confiance peuvent être fatals. C’est ce qu’a expérimenté en 2016 Danya Sherman, une jeune Américaine qui passait ses vacances en Espagne. Dans un bar, un homme qu’elle pensait être un ami lui met de la drogue dans son verre. Elle est ensuite violée.

Elle se rend très vite compte qu’elle n’est pas une victime isolée. Beaucoup de femmes ont été dans la même situation qu’elle. Mais que faire ? Beaucoup auraient choisi de faire plus attention ou de poster un message sur Facebook. Mais, elle décide de faire beaucoup plus. Elle imagine et conçoit une serviette capable de détecter la drogue : KnoNap. Avec une simple goutte renversée discrètement, on peut le savoir. La serviette change alors de couleur à l’endroit en question. Une modification discrète qui permet aussi de ne pas alerter l’agresseur.  Pour l’instant, Knonap est encore en prévente mais devrait bientôt être commercialisé.

 

Publié le dimanche 11 mars 2018 à 15:22, modifications lundi 12 mars 2018 à 3:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire