Le lanceur d'alerte de Boeing, qui avait mis en garde contre les failles de sécurité des avions, retrouvé mort

Sara Djoudi Profile
Par Sara Djoudi Publié le 13/03/2024 à 14:47
Montage Photo : Boeing - John Barnett

John Barnett a travaillé pour Boeing pendant plus de 30 ans avant de prendre sa retraite en 2017.
Quelques jours avant son décès, il témoignait dans le cadre d'un procès contre Boeing.
Le médecin légiste du comté de Charleston a confirmé son décès à la BBC lundi. Il a indiqué que l'homme de 62 ans avait succombé à une blessure qu'il s'était lui-même infligée le 9 mars et que la police menait une enquête.

Un ancien inspecteur qualité de Boeing, qui avait déposé une plainte pour dénoncer des failles de sécurité présumées dans les avions Boeing, a été retrouvé mort « de ce qui semble être une blessure par balle auto-infligée », ont déclaré lundi les autorités de Charleston, en Caroline du Sud (États-Unis).

John Barnett, 62 ans, originaire de Louisiane, a passé plus de trois décennies chez le géant de la construction aéronautique Boeing. Il avait tiré la sonnette d'alarme auprès des autorités de l'aviation en 2017 sur ce qu'il disait être des défaillances de sécurité potentiellement « catastrophiques ».

La bataille judiciaire de Barnett contre Boeing

Sa famille a déclaré lundi dans un communiqué qu'il avait tenté de mettre en lumière de graves préoccupations, mais qu'il s'était heurté à « une culture de dissimulation » qui valorisait « les profits au détriment de la sécurité », rapporte NBC News. Le médecin légiste du comté de Charleston a déclaré dans un communiqué, le lundi 11 mars, que Barnett était mort « de ce qui semble être une blessure par balle qu'il s'est lui-même infligée ».

Barnett était en ville pour témoigner lors d'une déposition dans le cadre de son action en justice fédérale contre Boeing, son affaire devant passer devant un juge administratif dans le courant de l'année, selon ses avocats. « Il était de très bonne humeur et avait vraiment hâte de mettre cette phase de sa vie derrière lui et de passer à autre chose », ont déclaré ses avocats dans un communiqué commun mardi. « Nous n'avons vu aucune indication qu'il allait mettre fin à ses jours. Personne ne peut le croire », ajoutent les avocats, qui ont exhorté la police locale à poursuivre l'enquête malgré la décision initiale du médecin légiste.

Dans un communiqué publié lundi, Boeing a déclaré : « nous sommes attristés par le décès de M. Barnett et nos pensées vont à sa famille et à ses amis ».

Boeing : les graves accusations du lanceur d'alerte

Barnett a travaillé pour Boeing pendant plus de 30 ans, jusqu'à son départ à la retraite en 2017 pour raisons de santé. Depuis 2010, il était responsable de la qualité dans l'usine de North Charleston qui fabrique le 787 Dreamliner, un avion de ligne ultramoderne utilisé principalement sur les liaisons long-courriers.

En 2019, Barnett a déclaré à la BBC que des ouvriers sous pression avaient délibérément monté des pièces de mauvaise qualité sur les avions Boeing. Il a également déclaré avoir découvert de graves problèmes avec les systèmes d'oxygène, ce qui pourrait signifier qu'un masque respiratoire sur quatre ne fonctionnerait pas en cas d'urgence.

Peu après avoir commencé à travailler en Caroline du Sud chez Boeing, il a exprimé des inquiétudes quant à la pression exercée pour la construction de nouveaux avions, affirmant que cela entraînait une accélération du processus d'assemblage et compromettait la sécurité, ce que l'entreprise a nié.

Il a ensuite déclaré à la BBC que les travailleurs n'avaient pas suivi les procédures destinées à assurer le suivi des composants dans l'usine, ce qui a entraîné la disparition de composants défectueux. Il a ajouté que, dans certains cas, des pièces de qualité inférieure avaient même été retirées des bacs à ferraille et montées sur des avions en cours de construction afin d'éviter des retards sur la chaîne de production.

Sara Djoudi Profile

Éditrice en chef. De l'analyse génétique à l'analyse journalistique, je suis passée de la séquence de nucléotides à celle des mots, explorant les méandres de la société avec la même curiosité et précision.

Aucun commentaire à «Le lanceur d'alerte de Boeing, qui avait mis en garde contre les failles de sécurité des avions, retrouvé mort»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis