La réalité des jeunes français contraints de repartir vivre chez leurs parents

Par Lisa Mezreg Publié le 17/03/2024 à 13:35
Cartons de déménagement avec un nounours
  • Hausse vertigineuse du nombre d'enfants boomerang.
  • Les jeunes français loin de leur indépendance
  • Précarité, chômage ou encore crise du logement, tous des facteurs incriminants.

    Marthe, Antoine, ou encore Nassim, tous des adultes ayant exprimé leurs difficultés à trouver un logement convenable, se retrouvent contraints de retourner vivre chez leurs parents malgré leurs réticences.

    L'instabilité financière, le chômage et les maigres revenus sont à l'origine de cette situation peu enviable. Bien que les témoins aient souhaité conserver l'anonymat, ils ont néanmoins choisi de partager cette période difficile de leur vie avec le journal Le Monde.

    De nombreux jeunes français adultes se voient contraints de faire leurs bagages et de retourner au domicile familial qu'ils ont quitté depuis de nombreuses années. Étudiants, jeunes diplômés au chômage ou même salariés aux revenus modestes, ce phénomène touche aujourd'hui un grand nombre de personnes à la fleur de l'âge.

    Selon les dernières données publiées par la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel sur le mal-logement, le nombre d'adultes non étudiants âgés de plus de 25 ans contraints de retourner vivre chez leurs parents est passé de 282 000 à 338 000 entre 2002 et 2013.

    Génération Boomerang : un phénomène de plus en plus fréquent

    Comme l'explique clairement Nicolas Evrard, chroniqueur dans « La Grande Forme » et journaliste pour le « Plus Magazine » à RTBF Actus, l'enfant Boomerang est un phénomène qui rappelle beaucoup celui du Tanguy.

    Si le second concerne les personnes ne souhaitant aucunement quitter le cocon familial malgré leur âge avancé, le premier consiste à y revenir après une période plus ou moins longue pendant laquelle ils ont vécu seuls ou en couple.

    Cette situation est de plus en plus courante en France. Pour les jeunes adultes, c’est surtout le sentiment de honte qui domine lorsqu'ils se retrouvent contraints de vivre une telle expérience.

    Les jeunes Français obligés de partager un foyer avec leurs parents (de nouveau)

    Beaucoup de jeunes Français et de Françaises sont et seront dans la situation de Marthe qui a raconté ses galères au journal Le Monde.

    Après avoir été mise à la porte par le propriétaire de son appartement à Paris, la jeune cheffe opératrice, âgée à peine de 25 ans, a fait ses bagages et est retournée vivre chez ses parents. « J'étais entre deux tournages et j'avais beaucoup de travail », explique-t-elle. « Je n’ai pas eu le temps de chercher un autre appartement et je me suis dit que ce serait la solution la plus simple ».

    Un scénario presque identique s'est produit avec Nassim, dans le département voisin du Val-de-Marne. Retourné vivre avec sa mère Soraya qui l'a accueilli à bras ouverts, celui-ci a passé six autres années de sa vie au domicile familial après y être revenu à la mi-vingtaine. Ce dernier s'amuse même en déclarant : « La chambre n'a vraiment pas changé depuis mon départ. »

    De son côté, Antoine avoue éprouver des difficultés à vivre à l’étroit dans une même chambre avec sa fille encore très jeune pour comprendre la situation. Après sa séparation, ce dernier est retourné vivre avec sa mère malade et accompli même les tâches ménagères afin de lui faciliter la vie, le plus possible.

    Comme beaucoup d’autres enfants Boomerang, Antoine espère trouver une issue rapidement et déménager de nouveau pour offrir à sa fille le confort dont elle a besoin.

  • Passionnée par la rédaction depuis toujours, je mets mes talents à votre service pour vous rapporter toutes les news du moment.

    Aucun commentaire à «La réalité des jeunes français contraints de repartir vivre chez leurs parents»

    Laisser un commentaire

    Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis