Ce navigateur fait déjà de l'ombre à Safari sur iPhone

Par Lina Djebali Publié le 15/03/2024 à 17:02
photo d'un écran d'iphone

Apple accorde plus de souplesse aux utilisateurs européens en s'ouvrant à la concurrence.
Un des navigateurs concurrents a enregistré un nombre important de téléchargements et fait de l'ombre à Safari

Alors que le DMA fait son entrée, Apple se retrouve une fois de plus sous le feu des projecteurs et subit les conséquences de la nouvelle réglementation européenne. 

Après avoir subi la pression de l'Union européenne, Apple a finalement cédé, permettant l'accès à d'autres navigateurs sur sa plateforme. Cette décision a entraîné une augmentation significative des téléchargements pour l'un des concurrents de Safari.

Apple offre plus de flexibilité pour ses utilisateurs européens

De nombreux rivaux d'Apple ont critiqué la domination de l'entreprise sur le marché, ainsi que ses efforts pour entraver la création de leurs propres boutiques en ligne. En réponse, l'Union européenne a menacé Apple de lourdes amendes, voire d'une interdiction de vente de ses smartphones si elle ne se conformait pas à la nouvelle réglementation du DMA. Avant même que la loi entre en vigueur, Apple a été condamné à une amende de 1,8 milliard d'euros pour abus de position dominante.

Face à cette pression, Apple a revu sa politique envers sa plateforme, modifiant considérablement le fonctionnement de l'iPhone dans de nombreux pays membres de l'UE, selon le Figaro. « Nous offrons davantage de flexibilité pour les développeurs qui distribuent leurs applications dans l'Union européenne, en introduisant une nouvelle manière de les fournir directement à partir de leur propre site web » a déclaré la marque à la pomme.

Brave connait un boom de téléchargements sur iPhone

L'une des modifications majeures entreprises par la société est l'introduction d'iOS 17.4, qui a transformé l'expérience utilisateur sur l'iPhone, offrant notamment la possibilité de choisir son navigateur par défaut.

Désormais, un panneau apparaît aux utilisateurs, leur présentant une liste de navigateurs de manière aléatoire. Cette nouveauté s'est avérée bénéfique, en particulier pour le navigateur Brave. La société n'a pas hésité à critiquer Apple et Google sur la plateforme X, anciennement connue sous le nom de Twitter, en déclarant : « Pourquoi Apple et Google ont-ils rendu difficile le changement de navigateur par défaut pendant autant d'années ? Parce que c'est un moyen puissant de bloquer les concurrents ».

Selon les informations relayées par BFMTV, depuis le 6 mars, une augmentation significative des téléchargements pour Brave a été enregistrée. Il semble que la mise en place du Digital Markets Act (DMA) ait porté ses fruits. La même source révèle qu'avant, le nombre d'installations journalières se situait entre 7 000 et 8 000, mais depuis l'entrée en vigueur du DMA, le nombre a bondi à 11 000.

Il convient de noter qu'il existe d'autres navigateurs proposés dans la liste, notamment Aloha, Chrome, DuckDuckGo, Ecosia, Edge, Firefox, Onion Browser, Opera, Qwant et Yandex. Les navigateurs admis dans cette liste sont ceux ayant enregistré au moins 5 000 téléchargements au cours de l'année écoulée. Toutefois, l'utilisation du moteur de WebKit, autrefois obligatoire pour être accepté sur iOS, n'est plus une condition.

Diplômée d’un master en Finance d’entreprises et rédactrice de profession, j'apprécie le fait de partager mes connaissances et les dernières actus a travers mes écrits.

Aucun commentaire à «Ce navigateur fait déjà de l'ombre à Safari sur iPhone»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis